Ukraine: Nouvel entretien Hollande-Merkel-Poutine-Porochenko

MONDE Alors que la tension est toujours vive...

20 Minutes avec AFP

— 

La chancelière allemande Angela Merkel s'entretient avec le président russe Vladimir Poutine (g) et le président élu ukrainien Petro Poroshenko (d) à Ouistreham en Normandie lors des commémorations du 70e anniversaire du Jour J, le 6 juin 2014
La chancelière allemande Angela Merkel s'entretient avec le président russe Vladimir Poutine (g) et le président élu ukrainien Petro Poroshenko (d) à Ouistreham en Normandie lors des commémorations du 70e anniversaire du Jour J, le 6 juin 2014 — Saul Loeb AFP

Le président François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont eu dimanche un entretien «de plus de deux heures» avec les présidents russe Vladimir Poutine et ukrainien Petro Porochenko, à la veille de l'expiration d'un cessez-le-feu en Ukraine, a annoncé l'Elysée. De son côté, Vladimir Poutine a appelé le président ukrainien à prolonger le cessez-le-feu.

Au cours de cet échange téléphonique, le deuxième en quatre jours, ils ont «marqué l'importance de nouvelles avancées concrètes en vue de la stabilisation de la situation sécuritaire sur le terrain, de la prolongation du cessez-le-feu et de la mise en œuvre du plan de paix» présenté par l'Ukraine, affirme la présidence française dans un communiqué.

Expiration du cessez-le-feu

Ce plan prévoit la création d'une zone tampon à la frontière entre l'Ukraine et la Russie, la mise en place d'un couloir pour permettre aux mercenaires venus de Russie, selon Kiev, de rentrer chez eux après avoir déposé les armes, ainsi qu'une décentralisation du pouvoir en Ukraine. Le président ukrainien Petro Porochenko a pour sa part annoncé dimanche qu'il discuterait à nouveau lundi avec ses homologues français et russe François Hollande et Vladimir Poutine ainsi qu'avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Il a ajouté que cet entretien téléphonique aurait lieu quelques heures avant l'expiration d'un cessez-le-feu dans la région industrielle russophone du Donbass en proie à une insurrection. Le cessez-le-feu expire lundi à 19H00 GMT (21H00 à Paris).

Libération des observateurs de l'OSCE

Dans son communiqué, la présidence française ajoute que François Hollande et Angela Merkel ont «encouragé» les dirigeants ukrainien et russe «à travailler à la mise en place d’un mécanisme de vérification, sous l’observation de l’OSCE, du cessez-le-feu et du contrôle effectif de la frontière, au retour sous contrôle des autorités ukrainiennes des trois postes-frontières pris par les séparatistes, à l’ouverture de négociations concernant la mise en œuvre du plan de paix présenté par le président Porochenko, ainsi qu’à la poursuite de la libération des otages».

Samedi, un deuxième groupe d'observateurs de l'OSCE, enlevés fin mai par des rebelles prorusses, a été libéré. Les dirigeants de l'Union européenne, qui ont signé vendredi un accord d'association historique avec l'Ukraine l'éloignant du giron russe, au grand dam de Moscou, ont aussi donné jusqu'à lundi à la Russie pour prendre des mesures visant à mettre fin à une insurrection séparatiste meurtrière, sous peine de nouvelles sanctions.