Jean-Claude Juncker désigné pour présider la Commission européenne

EUROPE David Cameron y était pourtant très défavorable...

20 Minutes avec AFP

— 

L'ancien Premier ministre du Luxembourg Jean-Claude Juncker à Berlin, le 5 avril 2014
L'ancien Premier ministre du Luxembourg Jean-Claude Juncker à Berlin, le 5 avril 2014 — Odd Andersen AFP

L'ex-Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker a été désigné vendredi par les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE pour présider la Commission européenne, malgré la farouche opposition de David Cameron, a annoncé le président du Conseil Herman Van Rompuy sur son compte Twitter.

 

«La décision est prise. Le Conseil de l'Union européenne propose Jean-Claude Juncker comme prochain président de la Commission européenne», a écrit Heman Van Rompuy. Sa nomination doit désormais faire l'objet d'un vote par le Parlement européen.

26 voix contre 2

Sa nomination a été acquise par 26 voix contre 2 (la Grande-Bretagne et la Hongrie), a indiqué la délégation britannique. Elle doit encore être votée par le Parlement européen mi-juillet. Sauf surprise, il devrait y obtenir au moins 376 voix sur 751 nécessaires à son élection.

Le choix des dirigeants européens s'est fait en dépit de l'opposition du Premier ministre britannique David Cameron, qui a dénoncé Jean-Claude Juncker comme «la mauvaise personne» pour diriger la Commission.

«Ils le regretteront toute leur vie»

«J'ai dit aux dirigeants européens qu'ils pourraient le regretter toute leur vie», a dramatisé David Cameron dans une déclaration diffusée sur son compte Twitter. Juncker, 59 ans, est un vieux routier de la politique européenne à la vision fédéraliste, ancien Premier ministre du Luxembourg et président de l'Eurogroupe.

Le choix en sa faveur s'est fait malgré de nombreuses réticences initiales, y compris de la chancelière allemande Angela Merkel.