Les Chemins des Incas déclarés patrimoine mondial

PATRIMOINE Ce chef-d'oeuvre d'ingénierie préhispanique traverse l'Amérique du Sud de bout en bout...

20 Minutes avec AFP
— 
Une section d'un Chemin des Incas à Cieneguilla, 70 km à l'Est de Lima, le 12 décembre 2012
Une section d'un Chemin des Incas à Cieneguilla, 70 km à l'Est de Lima, le 12 décembre 2012 — Ernesto Benavides AFP

Les Chemins des Incas (Qhapaq ñan), un chef-d'oeuvre d'ingénierie préhispanique qui traverse l'Amérique du Sud de bout en bout, a été inscrit samedi à Doha au «patrimoine mondial» par le Comité de l'Unesco.

«Tout comme ces différentes civilisations ont su s'unir à travers le Qhapaq Ñan, nos six pays ont su travailler ensemble et unir leurs volontés», a dit le représentant du Pérou sous les applaudissements.

Voie royale millénaire, les Chemins des Incas (Qhapaq Ñan) relient aujourd'hui le Pérou, le Chili, la Colombie, l'Équateur, l'Argentine et la Bolivie dans un entrelacement de routes construites sur une période de 2.000 ans et culminant parfois à plus de 5.000 mètres d'altitude.

Tracés le long de la Cordillère des Andes

Le classement par l'Unesco au patrimoine mondial devrait permettre à ce site de recueillir des fonds pour sa conservation, sa restauration et son développement touristique.

Tracés le long de la Cordillère des Andes, ces chemins totalisent quelque 30.000 km -dont 6.000 km de route principale et de nombreuses voies secondaires- et convergent vers Cuzco -qui en quechua signifie le «nombril du monde»- la capitale de l'empire Inca (Tawantinsuyo).

Ils reliaient les différentes régions de l'empire Inca du nord de la capitale provinciale de Quito jusqu'au sud de l'actuel Santiago du Chili, ouvrant l'accès à un territoire de trois millions de kilomètres carrés.

une nouvelle section des Chemins des Incas découverte

«C'est la reconnaissance de l'un des sites les plus importants au monde qui lie une série de chemins construits avant l'empire Inca», indique Luis Lumbreras Flores, chargé du projet Camino Inca au ministère de la Culture péruvien.

La route permettait de rapprocher tous les axes productifs, administratifs et cérémoniels de l'empire Inca, afin d'unifier géographiquement son territoire et de le contrôler.

Ce mois-ci, un groupe d'archéologues péruviens a découvert une nouvelle section des Chemins des Incas, offrant une perspective différente de la mystérieuse citadelle.