Kenya: Des suspects arrêtés après les attentats meurtriers ces derniers jours

TERRORISME Deux attaques ont fait une soixantaine de morts ces derniers jours au Kenya...

20 Minutes avec AFP

— 

Le 16 juin 2014, l'attaque de Mpeketoni au Kenya par des militants venus de Somalie  ont fait au moins 48 morts.
Le 16 juin 2014, l'attaque de Mpeketoni au Kenya par des militants venus de Somalie ont fait au moins 48 morts. — SIPA

Plusieurs suspects ont été arrêtés en lien avec les deux attaques meurtrières ayant fait une soixantaine de morts ces derniers jours au Kenya, a annoncé mercredi le chef de la police kényane David Kimaiyo.

«Nous avons arrêté plusieurs suspects en lien avec l’incident de Mpeketoni», localité proche de la côte touristique du sud-est du pays attaquée dimanche soir, a déclaré David Kimaiyo sur son compte Twitter. Quarante-huit personnes au moins ont été tuées dans cette attaque lancée par une cinquantaine d’insurgés soupçonnés d’appartenir aux shebab somalien. «D’autres suspects», dont de présumés «responsables» des attaques, sont actuellement interrogés par les policiers, a-t-il ajouté, sans plus de précision.

15 morts dans une attaque

Bien que les insurgés islamistes somaliens shebab, liés à Al-Qaïda, aient revendiqué à plusieurs reprises le double attentat, le président kényan Uhuru Kenyatta a nié leur implication et accusé des «réseaux politiques locaux» liés à «des gangs criminels». Le responsable de la police de Mpeketoni, Aden Ali, a été «limogé avec effet immédiat» et sera inculpé, a indiqué le patron de la police kényane.

La police a également arrêté «un suspect intervenant sur les réseaux sociaux» via des comptes «prétendument utilisés par les shebab pour revendiquer leur responsabilité» dans les attaques, a précisé David Kimaiyo. Dès le lendemain de l’attaque de Mpeketoni, les islamistes somaliens avaient revendiqué, via un communiqué lu par téléphone à l’AFP, ce raid qui avait fait 49 morts. Une attaque la nuit suivante dans un village voisin a coûté la vie à 15 personnes.