Naufrage en Malaisie: Deux morts et 37 disparus parmi des clandestins indonésiens

MALAISIE Dans la nuit de mardi à mercredi un bateau transportant des immigrés clandestins indonésiens a fait naufrage sur la côte ouest de la Malaisie...

20 Minutes avec AFP

— 

Le 18 juin 2014, les secours recherchent des survivants dans le naudrage d'un bateau transportant des clandestins en Malaisie.
Le 18 juin 2014, les secours recherchent des survivants dans le naudrage d'un bateau transportant des clandestins en Malaisie. — AFP

Au moins deux personnes ont été tuées et 37 sont portées disparues après le naufrage dans la nuit de mardi à mercredi d'un bateau transportant des immigrés clandestins indonésiens, qui a coulé sur la côte ouest de la Malaisie, ont annoncé les autorités locales.

37 disparus

Après l'accident survenu vers minuit près du port de Klang, le plus grand de ce pays d'Asie du Sud-Est, 58 personnes ont été secourues, «mais 37 sont toujours portées disparues », a déclaré Mohamad Hambali Yaakup, chef de la police maritime du port de Klang. «Nous avons sorti des survivants de la mer, et d'autres ont été découverts sur le bord», a-t-il dit, ajoutant que le bateau avait coulé non loin de la côte. De nombreux disparus pourraient ainsi avoir rejoint la terre ferme, a observé le responsable.

rejoindre l'Indonésie pour le ramadan

Les autorités estiment que 97 personnes, parmi lesquelles des enfants, se trouvaient à bord de cette embarcation: «Nous pensons que le bateau était surchargé et que la mer était agitée au moment de l'incident», a-t-il dit. Cinq navires et un hélicoptère participent aux opérations de recherches. Des passagers secourus ont déclaré qu'ils voulaient retourner en Indonésie par le détroit de Malacca - couloir maritime entre la Malaisie et l'île indonésienne de Sumatra - pour le mois du ramandan célébré par les musulmans.

Les survivants n'avaient aucune document de voyage

Les autorités malaisiennes avaient indiqué dans un premier temps que le bateau avait coulé en entrant en Malaisie.

«Interrogés, des survivants ont dit qu'ils retournaient à Aceh (dans le nord de l'île de Sumatra). Ils n'avaient aucun document de voyage», a déclaré Mohamad Hambali. «Comme les années précédentes, de nombreux immigrés indonésiens vont quitter la Malaisie avant le ramadan», a-t-il ajouté. La Malaisie, troisième économie d'Asie du Sud-Est relativement prospère, attire des travailleurs immigrés de pays voisins plus pauvres, tels l'Indonésie, le Bangladesh et la Birmanie.

Au moins deux millions d'immigrés clandestins, en grande majorité d'Indonésie, travaillent en Malaisie, selon certaines estimations. Les accidents de ce type sont fréquents, dans la mesure où des milliers de migrants tentent de gagner la Malaisie à bord d'embarcations fragiles, dans l'espoir de trouver un travail dans le bâtiment, des usines ou des plantations, secteurs souvent évités par les Malaisiens.