Fièvre Ebola: 208 morts en Guinée depuis janvier

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration Golfe de Guinée
Illustration Golfe de Guinée — Capture Google Map

L'épidémie de fièvre Ebola qui s'est déclarée en janvier en Guinée a fait 208 morts parmi 328 cas suspects, ce qui en fait l'une des épidémies les plus meurtrières, a indiqué ce mercredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

>> Qu'est-ce-que la fièvre Ebola? Les réponses ici

Un précédent bilan de l'OMS faisait état d'un peu moins de 200 morts le 28 mai. Entre le 29 mai et le 1er juin, la Guinée a enregistré 21 nouveaux décès liés à l'épidémie, a précisé l'OMS dans son dernier bilan mercredi.

Fin avril, le président guinéen Alpha Condé avait indiqué à Genève que la situation était «bien maîtrisée».

Pas de restrictions de voyage

Mais alors que le nombre de malades semblait décliner, de nouveaux cas ont été signalés en Guinée et en Sierra Leone.

Au Sierra Leone, l'épidémie a tué 6 personnes parmi 79 cas suspects. Au Liberia, une dizaine de morts ont été enregistrés.

Le virus a déjà touché plus de 300 personnes en Afrique de l'Ouest, s'est inquiétée mercredi l'ONG Médecins Sans Frontières (MSF).

L'OMS n'a pas édicté de restrictions de voyage vers la Guinée, le Sierra Leone et le Liberia.