Filières djihadistes: Qu’est-ce que l’État islamique en Irak et au Levant?

TERRORISME Romain Caillet, chercheur à l’Institut Français du Proche-Orient (IFPO) et consultant sur les questions islamistes revient pour «20 Minutes» sur la genèse et les fondements de ce groupe armé djihadiste…

R.L.
— 
Un membre de l'EEIL (Etat Islamique en Irak et au Levant) en train de haranguer la foule pour chercher des volontaires désireux de se battre contre le régime syrien, à Alep, le 13 novembre 2013
Un membre de l'EEIL (Etat Islamique en Irak et au Levant) en train de haranguer la foule pour chercher des volontaires désireux de se battre contre le régime syrien, à Alep, le 13 novembre 2013 — Karam al-Masri AFP

Medhi Nemmouche, le Français suspecté d’une tuerie au Musée juif de Bruxelles, dont l’interpellation a été annoncée dimanche, a passé plus d’un an en Syrie. C’est là «où il semble avoir rejoint les rangs de groupes combattants», tel que l’Etat islamique de l’Irak et au Levant (EIIL), a indiqué le procureur de Paris, François Molins.

Qui est ce groupe armé? Romain Caillet, chercheur à l’Institut Français du Proche-Orient (IFPO) et consultant sur les questions islamistes répond à 20 Minutes.

Qui sont les islamistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant et quand est née cette organisation?

Cette organisation a été créée en octobre 2006 sous le nom d’Etat Islamique d’Irak qui était une alliance de groupes djihadistes, dont la branche irakienne d’Al-Qaïda constituait la principale formation. Le commandement est alors assuré par Abu Omar al-Baghdadi qui prend le titre de Commandeur des croyants. Durant cette période, Al-Qaïda est dissous de la structure. C’est donc une erreur de présenter l’EIIL comme la branche irakienne d’Al-Qaïda. Puis, après la mort du leader, en 2010, l’État Islamique est dirigé par Abu Bakr al-Baghdadi. Le 9 avril 2013, celui-ci proclame l’instauration de l’Etat islamique en Irak et au Levant qui s’étend alors à la Syrie.

Quelle est l’idéologie de l’EIIL?

Le groupe veut installer un Etat islamique dans une région située entre la Syrie et l’Irak. En fait, il veut faire d’un Etat transnational sans frontières, le noyau du prochain Califat, raison pour laquelle l’État Islamique d’Irak a cherché à s’étendre en Syrie à la faveur de la révolution contre le régime de Bachar al-Assad. Leur action est avant tout politique avec un discours idéologique.

A combien estime-t-on le nombre de combattants à l’heure actuelle?

Il y aurait 10.000 combattants en Syrie et 8.000 en Irak. Un bon nombre de ses chefs militaires sont des Irakiens ou des Libyens et les meneurs religieux sont plutôt des Saoudiens ou Tunisiens. Chez les Irakiens, on retrouve principalement des anciens cadres dirigeants du régime de Saddam Hussein. Mais l’EIIL compte aussi beaucoup de combattants francophones.