Abdication du roi d'Espagne: Juan Carlos veut s'adresser «personnellement» aux Espagnols

MONDE Sa fin de règne a été marquée par des ennuis de santé et des scandales...

W.M. avec AFP
— 
Soixante deux pour cent des Espagnols souhaitent que le roi Juan Carlos abdique et à peine un sur deux soutient désormais la monarchie, selon un sondage publié dimanche par le journal de centre droit El Mundo, le jour du 76e anniversaire du souverain.
Soixante deux pour cent des Espagnols souhaitent que le roi Juan Carlos abdique et à peine un sur deux soutient désormais la monarchie, selon un sondage publié dimanche par le journal de centre droit El Mundo, le jour du 76e anniversaire du souverain. — Ballesteros Pool

Le roi d'Espagne, Juan Carlos 1er, âgé de 76 ans, va abdiquer, a annoncé ce lundi matin le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy.

Juan Carlos était monté sur le trône à la mort de Francisco Franco en novembre 1975. Il a construit sa popularité en menant la transition de l'Espagne vers la démocratie.

Mais sa fin de règne a été marquée par des ennuis de santé. Et surtout, le roi avait été affaibli par plusieurs scandales, dont une liaison supposée avec une aristocrate allemande, des parties de chasses au Botswana et la mise en examen de sa propre fille, soupçonnée d’avoir bénéficié de pots de vins touchés par son mari, Inaki Urdangarin.

A lire sur 20 Minutes: Sous les scandales, l'image ternie de la Famille royale d'Espagne...

C’est le prince Felipe, préparé à la fonction, qui va être propulsé sur le trône.

Le roi veut s'adresser «personnellement aux Espagnols au cours de la matinée», a ajouté Mariano Rajoy. Le chef du gouvernement espagnol a convoqué «un conseil des ministres extraordinaire» mardi. Pour ce processus d'abdication, il sera «nécessaire d'approuver une loi organique», a-t-il rappelé.

«Promoteur de notre démocratie»

«J'espère que dans un délai de temps très court, le Congrès espagnol pourra approuver la nomination comme roi» du prince Felipe, 46 ans, a ajouté Mariano Rajoy.

Le roi Juan Carlos «fut le plus grand promoteur de notre démocratie». Il est le «meilleur symbole de notre vie ensemble en paix et en liberté», a-t-il poursuivi.

>> Vous êtes Espagnol? Vous vivez en Espagne? Comment réagissez-vous à l'abdication de Juan Carlos? Quelle image avez-vous du Prince Felipe, qui va lui succéder? Restez-vous attaché au système monarchique espagnol? Réagissez dans les commentaires ou via contribution@20minutes.fr