Drogues: Hausse inquiétante de la consommation de drogues de synthèse en Europe

SANTE L’observatoire européen des drogues et des toxicomanies publie son rapport annuel ce mardi…

W.M.

— 

Les douanes lyonnaises ont saisi 52 kg de 4-MEC, une nouvelle drogue de synthèse proche de l'ecstasy et provenant de Chine.
Les douanes lyonnaises ont saisi 52 kg de 4-MEC, une nouvelle drogue de synthèse proche de l'ecstasy et provenant de Chine. — DOUANES

La tendance observée depuis quelques années se confirme. Les Européens consomment moins d’héroïne, au profit des drogues de synthèse, selon le rapport 2014 de l’Observatoire européen des drogues et toxicomanies (OEDT) dévoilé ce mardi.

>> Lire sur 20 Minutes l'interview de Christophe Palle, de l'OFDT: «Les Français sont plus précoces»...

«La part de l’héroïne dans le problème de la drogue en Europe est moindre qu’auparavant, tandis que les stimulants, les drogues de synthèse, le cannabis et les produits pharmaceutiques gagnent en importance», écrivent les auteurs du document.

Saisies de cocaïne en baisse

Les décès liés à l’héroïne sont globalement en recul mais les surdoses «liées aux opiacés de synthèse progressent». En 2013, 81 nouvelles substances psycho-actives ont été signalées à l’Union européenne, ce qui porte à 350 le nombre de substances surveillées.

>> Lire notre reportage sur 20 Minutes: A la recherche des nouvelles drogues…

Parmi les points du rapport les plus inquiétants, figure la «disponibilité accrue de la méthamphétamine», et notamment l’émergence d’une pratique consistant à la fumer en Grèce et en Turquie. Concernant la cocaïne, produite presque exclusivement en Bolivie, en Colombie et au Pérou, le nombre de saisies continue de décroître.

Et le champion d’Europe du cannabis est…

Le rapport note aussi l’influence grandissante d’Internet dans la vente de la drogue. La technologie du «darknet» (Internet caché), «intégrée dans les logiciels des particuliers», permet de «toucher de plus en plus de personnes», note le rapport. En 2013, l’Observatoire a recensé 651 sites proposant des «legal highs» (nouvelles drogues) aux Européens.

Enfin, la France est un pays où la consommation de cannabis reste importante, même si elle se stabilise. L’Hexagone arrive en deuxième position, avec 32,1% de citoyens âgés de 15 à 64 ans qui ont déjà fumé du cannabis. Le Danemark est champion d’Europe avec 35,6%. La moyenne européenne est de 21,7%.