VIDEO. Bruxelles: Que sait-on de la fusillade au Musée Juif de Belgique?

DECRYPTAGE Un suspect a été interpellé...

L.Be. avec AFP

— 

Une fusillade a éclaté devant le Musée Juif de Belgique, à Bruxelles, le 24 mai 2014.
Une fusillade a éclaté devant le Musée Juif de Belgique, à Bruxelles, le 24 mai 2014. — vl infographie/jmc / AFP

Trois personnes sont mortes dans une fusillade au Musée Juif de Belgique ce samedi après-midi. Une autre personne est grièvement blessée. Tandis que le quartier est désormais bouclé et qu’un suspect a été interpellé, 20 Minutes fait le point sur ce que l’on sait de cette fusillade.

Que s’est-il passé?

Les faits se sont déroulés peu avant 16h (14h GMT) dans le quartier chic du Sablon, très fréquenté par les touristes en raison notamment de la présence de nombreux antiquaires, à la veille des élections législatives en Belgique.

Une audi s’est garée devant le musée où le stationnement est interdit, raconte Le Soir. Un homme portant un sac est descendu et serait entré dans le Musée Juif de Belgique. Plusieurs coups de feu ont été entendus à l’intérieur.

«Il a tué trois personnes, en a blessé une, une voiture l’attendait à proximité», a indiqué le président de la Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA), Joël Rubinfeld.

Qui sont les victimes?

Il s’agirait de «deux femmes et un homme, ainsi qu’un blessé dans un état très grave», selon Joëlle Milquet, ministre de l’Intérieur qui s’est rapidement rendue sur les lieux. A ce stade, il est encore difficile de savoir s’il s’agit de visiteurs ou de membres du personnel du musée. Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, qui se trouvait par hasard dans le quartier, a indiqué qu’il y avait deux autres victimes dans les salles du musée. Les identifications étaient toujours en cours.

Que sait-on du tireur?

Selon des témoins, les auteurs de l’attaque étaient deux. L’un serait resté à proximité de la voiture, garée en double file, pendant que son comparse, qui portait «un sac noir», passait à l’attaque.

Tandis que des témoins ont relevé la plaque d’immatriculation du véhicule, plusieurs médias belges rapportent qu’un suspect, qui serait le chauffeur, a été interpellé environ deux heures après les faits, une information confirmée par le parquet. L’hypothèse d’une seconde personne qui se serait enfuie n’est pas écartée, indique RTBF.be.

Un acte terroriste?

Les soupçons d’un acte antisémite pèsent sur cette fusillade. «C’est un acte terroriste, l’assassin est entré délibérément dans un musée juif», a lancé le président de la Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA), Joël Rubinfeld.