L'image de la guerre en bande dessinée

©2006 20 minutes

— 

Au premier jour de la guerre, le soldat s'est vu remettre un fusil et un manuel, qui dit tout de l'ennemi. Il préconise notamment de le tuer avant qu'il ne le fasse et de garder à l'esprit que l'ennemi n'est pas un être humain mais « une bête sauvage ». Sauf que seul dans sa tranchée, le soldat commence à trouver le temps long. Alors, il décide une nuit de rejoindre la tranchée de l'ennemi, où il trouve un manuel identique au sein... « Mais, je suis un homme moi, s'exclame le soldat, ce manuel ne dit que des mensonges ! » Déroulée sur un ton faussement naïf mais souvent drôle, cette bande dessinée est la démonstration imparable des mécanismes absurdes qui précèdent et nourrissent les conflits. A mettre entre toutes les mains.

Armelle Le Goff

L'ennemi, de Davide Cali et Serge Bloch (éditions Sarbacane). Avec le soutien d'Amnesty International. 16 E.