Incident « grave » à la frontière entre le Liban et Israël

©2006 20 minutes

— 

Escarmouche à la frontière libano-israélienne. Un échange de tirs a eu lieu mercredi soir entre soldats libanais et israéliens. C'est le premier incident armé depuis la guerre menée cet été par Israël contre le Hezbollah chiite libanais. L'armée libanaise a ouvert le feu sur une position militaire israélienne, dans le sud-est du Liban, où des forces israéliennes s'étaient déplacées mercredi soir pour mener une opération de déminage. L'armée israélienne a riposté, sans que l'accrochage ne fasse de victime. Ironie de la situation : le Hezbollah chiite, en ligne de mire d'Israël qui l'accuse depuis quelque temps de se réarmer, est resté en dehors de l'incident, qui a pris fin vers minuit. Depuis, les deux pays sont sur le qui-vive. Le Premier ministre libanais, Fouad Siniora, a appelé l'armée à « faire face à toute violation israélienne » et Israël a annoncé son intention de multiplier ses survols controversés du Liban. La Finul, force des Nations unies déployée dans le sud du Liban pour faire respecter la trêve entre les deux pays, a qualifié l'incident de « grave » hier et déployé deux cents soldats français et italiens dans la zone.

F. V. (avec AFP)