Hamas et Fatah trouvent un accord

©2006 20 minutes

— 

Les mouvements palestiniens rivaux, Fatah et Hamas, ont signé jeudi soir à La Mecque, en Arabie saoudite, un accord sur un gouvernement d'union nationale et sur son programme politique, visant à mettre aux violences meurtrières entre les deux camps rivaux.
Les mouvements palestiniens rivaux, Fatah et Hamas, ont signé jeudi soir à La Mecque, en Arabie saoudite, un accord sur un gouvernement d'union nationale et sur son programme politique, visant à mettre aux violences meurtrières entre les deux camps rivaux. — Suhaib Salem AFP/Pool

Les Palestiniens auraient-ils enfin trouvé une sortie de crise ? Les mouvements Fatah et Hamas, réunis à La Mecque, sont parvenus hier à un accord sur un gouvernement d'union nationale et sur son programme politique, qu'ils ont signé hier soir. Le président palestinien a confirmé dans ses fonctions, le Premier ministre sortant Ismaël Haniyeh, issu du Hamas. Il a appelé le futur gouvernement à « respecter la légalité internationale et les accords conclus par l'OLP. Présenté comme la réunion de la dernière chance sous la houlette de l'Arabie saoudite, ce dialogue interpalestinien semble ainsi porter ses fruits.

Dans l'après-midi, le Fatah et le Hamas, qui contrôle le gouvernement, s'étaient mis d'accord sur une répartition des postes ministériels dans un gouvernement d'union nationale. L'accord attribue au Hamas neuf ministères, six au Fatah, quatre à des représentants des quatre autres blocs parlementaires au Conseil législatif palestinien. Le texte stipule aussi la nécessité pour le Hamas de nommer un ministre de l'Intérieur indépendant, à condition qu'il ait l'aval de Mahmoud Abbas, le président palestinien.

La formation d'un gouvernement d'union, capitale, pourrait mettre un terme aux affrontements interpalestiniens qui ont fait plus de quatre-vingt-dix morts depuis décembre. Elle pourrait en outre entraîner la levée de l'embargo financier imposé par les puissances occidentales, permettant aux Territoires de sortir de l'asphyxie économique.

Faustine Vincent

Hier, des Palestiniens ont manifesté à Jérusalem contre des travaux israéliens près de l'esplanade des Mosquées, avant « une journée de la colère » durant les prières.