Naufrage au large de la Libye: Deux passeurs arrêtés en Sicile

MONDE Ils auraient eux-mêmes endommagé l'embarcation pour demander l'aide des autorités italiennes...

20 Minutes avec AFP

— 

La police italienne a annoncé mercredi l'arrestation à Catane, en Sicile, de deux passeurs présumés qui se trouvaient sur l'embarcation dont le naufrage lundi au large de la Libye a fait au moins 17 morts.

Le parquet de Catane, en charge de l'enquête, les accuse d'aide à l'immigration illégale, naufrage et meurtres multiples.

Les migrants ont fait chavirer le bateau

Selon le parquet, les deux hommes auraient saboté dans les eaux internationales les moteurs de l'embarcation sur laquelle se trouvaient les réfugiés, afin d'obtenir l'aide des autorités italiennes.

En faisant cette opération ils auraient endommagé l'embarcation qui a commencé à prendre l'eau et les immigrés, essayant de se déplacer pour éviter de se retrouver dans l'eau de mer, auraient fait chavirer le petit bateau.

206 rescapés

L'embarcation a fait naufrage lundi à plus de 150 km au sud de l'île italienne de Lampedusa et à 80 km de la Libye.

Les 206 rescapés et les corps des 17 victimes, deux petites filles, douze femmes et trois hommes, ont été transportés mardi après-midi dans le port de Catane par le navire militaire Grecale.

Les rescapés ont été accueillis d'abord sous des tentes de la Croix rouge avant d'être emmenés en autocar vers un palais des sports.

Plus de 20.000 immigrés sont morts noyés ces 20 dernières années en tentant de traverser la Méditerranée, selon des ONG.