Syrie: Des centaines de civils ont commencé à entrer à Homs

MONDE Des centaines de civils ont commencé vendredi à entrer dans la vieille ville syrienne de Homs...

R.L. avec AFP

— 

La ville de Homs en Syrie est assiégée depuis deux ans.
La ville de Homs en Syrie est assiégée depuis deux ans. — AP/SIPA

Des centaines de civils ont commencé vendredi à entrer dans la vieille ville syrienne de Homs, où l’armée a pénétré pour la première fois après le retrait des rebelles, selon une journaliste de l’AFP sur place.

Le régime renforce sa position

En effet, avec le départ des insurgés du centre historique de la troisième ville de Syrie, épuisés par deux ans de siège, de bombardements intenses et de disette, le régime renforce sa position dans sa guerre contre les insurgés.

C’est la première fois depuis fin 2011 que l’armée pénètre dans la vieille ville de Homs (centre), cité surnommée la «capitale de la révolution» d’où avait été lancée l’insurrection armée après la répression par le régime de la contestation populaire pacifique.

Des civils ont suivi par centaines

Les équipes d’ingénierie et de déminage de l’armée ont entamé les travaux de ratissage et de démantèlement des bombes, a indiqué le gouverneur de Homs, Talal al-Barazi.

Aussitôt après l’entrée des militaires, des civils ont suivi par centaines, selon l’AFP. Emus, les larmes aux yeux, hommes, femmes et enfants ont regagné leur quartier pour inspecter leurs maisons. Certains étaient sous le choc en raison des destructions et la plupart enjambaient les gravats pour découvrir les ruines de leurs maisons.