Un sous-officier français tué en opération au Nord du Mali dans la nuit

MALI Le Président de la République, François Hollande, a exprimé sa « profonde tristesse », saluant le « sacrifice de ce légionnaire français »...

20 Minutes avec AFP

— 

Des soldats de l'opération Serval écoutent un discours du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian au Mali, le 31 décembre 2013.
Des soldats de l'opération Serval écoutent un discours du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian au Mali, le 31 décembre 2013. — JOEL SAGET / AFP

Un sous-officier français du 2e régiment étranger de parachutistes de Calvi a été tué en opération dans la nuit de mercredi à jeudi au Nord du Mali, a annoncé l'Elysée dans un communiqué jeudi matin.La ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a précisé sur RMC et BFM TV que le militaire avait tué par «un engin explosif improvisé».

La mort de ce légionnaire porte à huit le nombre des soldats français tués au Mali depuis le lancement le 11 janvier 2013 de l'opération militaire française Serval. Le Président François Hollande, a exprimé sa «profonde tristesse», saluant le «sacrifice de ce légionnaire français», selon le communiqué de l'Elysée.

«Totale confiance aux forces françaises engagées aux côtés des Maliens»

«En ce jour de commémoration de la victoire du 8 mai 1945», il a renouvelé «sa totale confiance aux forces françaises engagées aux côtés des Maliens et des forces des Nations-Unies pour continuer à lutter contre les groupes armés terroristes».

Ces groupes, a-t-il souligné, «tentent de soumettre les populations à leur idéologie destructrice en les privant de leur droit à la sécurité et au développement».