Carnage sur un marché de Bagdad

P.B. avec AFP

— 

Un attentat sur un marché de Bagdad, samedi 3 février, a fait plus de 100 morts.
Un attentat sur un marché de Bagdad, samedi 3 février, a fait plus de 100 morts. — AFP

Plus de 100 morts et 200 blessés. Le bilan n’est que provisoire, mais l’attentat qui a frappé Bagdad samedi est d’ores et déjà le plus meurtrier depuis le début de l’année.

1 tonne d'explosif

«Un camion piégé conduit par un terroriste a explosé près du marché de Sadriya, sur la rive est du Tigre», a indiqué une source de sécurité. L'explosion a provoqué une violente détonation et a été suivie d'un très important panache de fumée blanche, selon des journalistes de l'AFP. «Le camion contenait au moins une tonne d'explosifs», a précisé le général irakien Jihad al-Jaberi, responsable de la lutte antiterroriste.

Plus de 16.800 civils tués à Bagdad en 2006 selon l’Onu


Cet attentat survient alors que les autorités irakiennes et l'armée américaine doivent lancer dans quelques semaines un nouveau plan de sécurité pour la capitale, ensanglantée chaque jour par les violences confessionnelles. D’après un décompte des Nations unies, 16.800 civils ont péri à Bagdad en 2006.

Les autorités de Kirkouk (nord) ont par ailleurs décrété samedi après-midi un couvre-feu jusqu'à dimanche matin, à la suite d'une série de cinq attentats à la voiture piégée, qui ont fait deux morts et 26 blessés, selon un nouveau bilan.

Aux Etats-Unis, George W. Bush devrait demander, lundi, une rallonge de 100 milliards de dollars pour les conflits en Irak et en Afghanistan.