EN DIRECT. Ukraine: Revivez les événements de la journée du jeudi 24 avril

avec AFP

— 

Des hommes armés non identifiés patrouillent près de l'aéroport de Simféropol en Crimée, le 1er mars 2014.
Des hommes armés non identifiés patrouillent près de l'aéroport de Simféropol en Crimée, le 1er mars 2014. — FRANCESCA VOLPI/JDD/SIPA
>> Ce live est désormais terminé, merci de l'avoir suivi. Retrouvez une synthèse de la situation de ce jeudi en Ukraine par ici.

19h11: Ban Ki-moon appelle au calme et à éviter toute action militaire
Selon son porte-parole Stéphane Dujarric, le secrétaire général de l'ONU redoute «que la situation n'échappe à tout contrôle avec des conséquences imprévisibles».Il rappelle «la nécessité pour toutes les parties de tenir leurs engagements aux termes de l'accord de Genève», censé conduire à une désescalade des tensions dans la crise ukrainienne. Il demande «à tous de s'abstenir immédiatement de toute violence, intimidation ou provocation et de s'efforcer de faire baisser la tension».

19h02: Le journaliste américain Simon Ostrovsky libéré
Détenu depuis lundi soir par des séparatistes de l'Est de l'Ukraine dans leur bastion de Slaviansk, le journaliste qui travaille pour le site américain Vice News a été libéré ce jeudi vers 17h, heure française. Il se «sent bien» et se rend en voiture à Donetsk, accompagné par des confrères.
Il raconte avoir été battu les yeux bandés et les mains liées par les insurgés, puis «au bout d'un jour et demi, ils m'ont enlevé le bandeau, délié mes mains et ensuite ils m'ont traité normalement», a-t-il raconté.

16h52: L'Ukraine ne reculera pas face aux «terroristes» soutenus par la Russie dans l'Est, dit son président
L'Ukraine ne reculera pas devant «la menace terroriste» dans l'Est du pays en proie à une insurrection pro-russe, a déclaré le président par intérim Olexandre Tourtchinov en accusant Moscou de «soutenir ouvertement les terroristes».
«Nous n'allons pas reculer devant la menace terroriste», a lancé Olexandre Tourtchinov dans une adresse télévisée à la Nation. «Nous exigeons que la Russie cesse de s'ingérer dans nos affaires intérieures, arrête le chantage et les menaces et retire ses troupes de la frontière est de l'Ukraine», a-t-il poursuivi après avoir accusé Moscou «de soutenir ouvertement les assassins et les terroristes» en Ukraine.

16h31: Le FMI prendra sa décision concernant son aide à l'Ukraine le 30 avri
Le Fonds monétaire international (FMI) décidera le 30 avril s'il approuve ou non un vaste plan d'aide à l'Ukraine destiné à éviter une faillite du pays, a indiqué un porte-parole. Appelé à la rescousse par les autorités intérimaires de Kiev, le FMI avait donné, fin mars, son pré-accord pour un prêt de 14 à 18 milliards de dollars sur deux ans qui est assorti de mesures d'économie drastiques et doit à présent être entériné par les Etats-membres de l'institution.

16h24: Le journaliste américain retenu bientôt libéré, annonce un leader séparatiste
Simon Ostrovsky «sera libéré dans les plus brefs délais. Vous pourrez alors le rencontrer», a déclaré le leader séparatiste du bastion pro-russe de Slaviansk, Viatcheslav Ponomarev, au cours d'une conférence de presse. Les Etats-Unis se sont dits mercredi très inquiets des informations faisant état de «l'enlèvement» du journaliste, appelant Moscou à «user de son influence» sur ces groupes.

14h51: Manoeuvres russes à la frontière avec l'Ukraine
Le
ministre de la Défense Sergueï Choïgou a annoncé que l'armée russe lançait de nouvelles manoeuvres à la frontière avec l'Ukraine. Il s'agit selon lui d'une réponse à l'opération militaire de Kiev dans cette région. «Nous sommes contraints de réagir à un tel développement de la situation», a déclaré Sergueï Choïgou, cité par les agences russes. «Des exercices des unités des districts militaires du Sud et de l'Ouest ont débuté», a-t-il indiqué. «L'aviation effectue des vols (...) près de la frontière», a-t-il ajouté.

12h57: L'UE, Moscou et Kiev cherchent toujours une date et un lieu pour parler de gaz
La Commission européenne a annoncé jeudi qu'aucun accord n'avait encore été trouvé sur la date et le lieu pour une rencontre trilatérale avec la Russie et l'Ukraine consacrée à la sécurité de l'acheminement des achats de gaz russe par l'Union européenne.
La Russie a proposé d'organiser cette réunion le 28 avril à Moscou, mais cette solution n'a pas été retenue, a indiqué Sabine Berger, porte-parole du commissaire à l'Energie Gunther Oettinger.


12h35: Poutine parle de «crime sérieux contre son propre peuple»
L'utilisation par les autorités ukrainiennes pro-européennes de l'armée contre la population dans l'est du pays est un «crime grave» et ces actes auront des conséquences, a estimé jeudi le président russe Vladimir Poutine.
«C'est une opération de répression qui aura des conséquences pour les gens qui prennent ces décisions, en particulier pour les relations intergouvernementales», a-t-il ajouté, sans donner plus de précisions sur la nature de ces conséquences.
«Si les autorités actuelles de Kiev ont fait cela, alors il s'agit simplement d'une junte, d'une espèce de bande criminelle», a-t-il lancé.
12h23: Slaviansk est un bastion des pro-russes dans l'Est de l'Ukraine

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2014-04/2014-04-24/article_ukraineide.jpg


12h: Cinq insurgés pro-russes tués
 «Jusqu'à cinq» insurgés pro-russes ont été tués et un soldat ukrainien blessé au cours d'une opération ukrainienne pour reprendre le contrôle de la ville de Slaviansk, dans l'Est, contrôlée par les  séparatistes, a indiqué le ministère ukrainien de l'Intérieur. «Pendant les affrontements jusqu'à cinq terroristes ont été éliminés. Un soldat a été blessé» dans les rangs des forces ukrainiennes, a indiqué le ministère dans un communiqué en ajoutant que trois barrages séparatistes à l'entrée de la ville ont également été «détruits».

Airbus ou Air France? Les pilotes ou les sondes Pitot? Le bureau d’enquête et d'analyses (BEA) pour la sécurité de l'aviation civile expose ce vendredi son nouveau rapport d’étape sur le crash du vol AF447 Rio-Paris, qui a coûté la vie à 228 personnes en juin 2009. La conférence de presse est à suivre en live dès 14h30 sur 20Minutes.