Après neuf mois d'accalmie, un attentat suicide tue trois Israéliens

— 

no credit

Au moins trois personnes ont été tuées et plusieurs autres grièvement blessées ce lundi dans un attentat suicide qui visait une boulangerie d'un centre commercial à Eilat (sud d'Israël), indique l'AFP en citant des sources médicale et policière.

Le kamikaze est également mort dans l'attaque.

Deux groupes palestiniens revendiquent

La branche militaire du Jihad islamique et les Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa liées au Fatah ont revendiqué ensemble l'attentat.

L'auteur de l'attentat suicide d'Eilat est arrivé dans cette ville du sud d'Israël depuis le territoire jordanien, a indiqué un porte-parole du Jihad islamique. «Il s'agit d'une opération complexe qui a été planifiée durant sept mois», a-t-il ajouté. L'auteur de l'attaque, Mohammad Fayçal Al-Siksek, 21 ans, était originaire de Gaza.

Le porte-parole du gouvernement jordanien Nasser Jawdeh a catégoriquement démenti que l'auteur de l'attentat suicide soit passé par la Jordanie. «Après avoir contrôlé les registres des départements gouvernementaux et sécuritaires jordaniens, il a été prouvé que l'auteur de l'attentat n'a jamais résidé dans le royaume».

Le terroriste est-il passé par l'Egypte?

En Israël, une source militaire du commandement militaire en charge de la région sud d'Israël a pour sa part affirmé que l'hypothèse que le kamikaze soit parvenu en territoire israélien via le territoire égyptien après avoir quitté la bande de Gaza était «en cours d'examen».

A la suite de l'attentat, le poste frontière israélo-égyptien de Taba a ainsi été fermé, a-t-on appris auprès de l'administration des ports et des aéroports.

L'Egypte a de côté renforcé les mesures de sécurité dans le Sud-Sinaï après l'attentat. «De strictes mesures de sécurité ont été prises le long des frontières, des routes et des villes dans le gouvernorat du Sud-Sinaï», a affirmé une source au sein des services de sécurité. Selon elle, «les auteurs de l'attentat et les explosifs utilisés n'ont pas pu venir d'Egypte, en raison des patrouilles dans la zone et des mesures de sécurité renforcées prises pour protéger le gouvernorat».

Le dernier attentat suicide en Israël remonte au 17 avril 2006. Il avait fait neuf morts et avait été revendiqué par le groupe radical palestinien Jihad islamique.

(Sur la photo, un membre de la famille du kamikaze exhibe fièrement celui-ci)