Nigeria: La majorité des lycéennes enlevées toujours portées disparues

MONDE Le ministère de la Défense du Nigeria a reconnu vendredi que la plupart des 129 lycéennes étaient toujours portées disparues.

20 Minutes avec AFP
— 
Des écolières à Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, le 28 juillet 2010
Des écolières à Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, le 28 juillet 2010 —

Le ministère de la Défense du Nigeria a reconnu ce vendredi que la plupart des 129 lycéennes enlevées par les islamistes de Boko Haram dans le nord-est du pays étaient toujours portées disparues.

L'armée avait prétendu mercredi que seulement huit des jeunes filles, enlevées lundi, étaient encore retenues, et que les autres avaient pu s'échapper. Cette affirmation avait été contredite par la directrice du lycée.

Cet enlèvement, qui a provoqué l'indignation de la scène internationale, est survenu le même jour que l'attentat le plus meurtrier que la capitale fédérale nigériane, Abuja, ait jamais connu (au moins 75 morts et 141 blessés), aussi attribué à la secte islamiste.