Un attentat fait 71 morts dans une gare routière d'Abuja

20 Minutes avec AFP
— 
Des pompiers le 26 avril 2012 après un attentat suicide à la bombe à Abuja
Des pompiers le 26 avril 2012 après un attentat suicide à la bombe à Abuja — Pius Utomi Ekpei AFP

Un double attentat à la bombe s'est produit lundi matin à l'heure de pointe dans une gare routière à Abuja, près de la capitale du Nigeria, a fait 71 morts et 124 blessés, selon la police.

« Il y a au total 71 morts et 124 blessés. (Les blessés) reçoivent des soins dans les hôpitaux à l'intérieur et autour » d'Abuja, a déclaré le porte-parole de la police Frank Mba aux journalistes sur les lieux. Des responsables de la sécurité sur les lieux cherchaient à déterminer ce qui avait provoqué la déflagration.

«La question de Boko Haram est temporaire»

Le président nigérian Goodluck Jonathan a promis que son pays viendrait à bout de l'insurrection sanglante menée par les islamistes de Boko Haram, lors d'une visite sur les lieux de l'attentat qui a fait au moins 71 morts lundi à Abuja.

«Nous avons perdu un grand nombre de personnes» a déclaré Goodluck Jonathan depuis la gare routière de Nyanya, en périphérie d'Abuja, visée par une double explosion. «Boko Haram est une vilaine page de l'histoire de notre développement (...) mais nous allons en venir à bout (...) la question de Boko Haram est temporaire», a-t-il affirmé.

La piste islamiste

Abuja, la capitale administrative située au centre du pays, a été à plusieurs reprises dans le passé visée par les islamistes du groupe Boko Haram, notamment par des attentats à la bombe, mais on ignore encore les causes de l'explosion de la gare routière. Boko Haram, dont l'insurrection a fait des milliers de morts dans le nord et le centre du Nigeria depuis 2009, a perpétré une de ses plus spectaculaires attaques en 2011 à Abuja, un attentat suicide à la voiture piègée dans un bâtiment des Nations unies, qui avait fait 26 morts.