Bush en sourdine face à un Congrès hostile

©2006 20 minutes

— 

Le ton était moins pugnace que d'habitude. Lors de son discours annuel sur l'état de l'Union, mardi soir, devant un congrès désormais dominé par ses adversaires, le président George W. Bush n'a pas cherché à impressionner les démocrates ni à pointer du doigt les ennemis des Etats-Unis. Il a appelé les Américains à laisser « une chance » à sa nouvelle stratégie pour l'Irak et a mis en garde contre le risque d'un conflit régional en cas d'échec dans ce pays. La majorité démocrate a accueilli son discours avec froideur, préférant insister sur la nécessité d'un changement « immédiat » de politique permettant aux « forces de combat de quitter l'Irak prochainement ».