MH 370: Et si on ne retrouvait jamais l’avion de la Malaysia Airlines?

MONDE Proches de disparus traumatisés, sécurité aérienne renforcée: «20 Minutes» fait le point sur les conséquences possibles…

Vincent Vantighem

— 

Des soldats australiens lancent une balise GPS dans l'océan Indien pour mesurer les courants dans leurs recherches du Boeing disparu de Malaysia Airlines, le 20 mars 2014
Des soldats australiens lancent une balise GPS dans l'océan Indien pour mesurer les courants dans leurs recherches du Boeing disparu de Malaysia Airlines, le 20 mars 2014 — Justin Brown Défense australienne

Des traces. Quelques débris entre l’Australie et l’Antarctique. Mais toujours aucune certitude. Plus de deux semaines après avoir décollé de l’aéroport de Kuala Lumpur (Malaisie), l’avion de la Malaysia Airlines reste toujours introuvable. 20 Minutes fait le point sur toutes les conséquences si on ne retrouve jamais l’avion…

Les proches des disparus traumatisés, voire «délirants»
Le deuil est la réaction psychique à la perte de quelqu’un. Comment le faire en l’absence de corps? Comment le faire quand les informations sont contradictoires? «Alors, le risque, c’est que les proches de disparus s’imaginent ou s’inventent toutes les issues possibles et imaginables, décrypte Hélène Romano, docteur en psychopathologie interrogée par 20 Minutes. Ils pourraient avoir de faux espoirs, voire des troubles délirants…»

» Suivez les derniers événements

Experte lors du crash du Rio/Paris, Hélène Romano se souvient notamment d’un père de famille qui était intimement persuadé que sa fille, bonne nageuse, était parvenue à remonter à la surface après le crash à 3.000 mètres de profondeur et avait trouvé refuge sur une île déserte. «Il faut pouvoir matérialiser la perte, conclut la docteur. Pour l’instant, cela n’est pas possible.»

Même si l’on ne retrouve pas les corps, il va falloir donner des explications aux proches des disparus. «Si l’on apprend que l’avion est au fond, il faudra leur avouer que l’espoir n’est plus permis…»

Les avions équipés de balises permanentes
Ancien pilote chez Air France et expert en aéronautique, Gérard Feldzer ne se souvient pas d’une histoire aussi médiatique que celle du vol MH 370 de la Malaysia Airlines. «Tous les journaux au monde en parlent, explique-t-il à 20 Minutes. Il faut sans doute remonter à Apollo 13 pour retrouver pareille situation…»

En conséquence, l’expert parie sur un renforcement des mesures de sécurité sur les avions. «Qu’on retrouve l’avion ou pas, cela va accélérer le fait d’équiper les appareils de balises permanentes, explique-t-il. Cela n’a pas été fait jusqu’à présent en raison du coût. Mais je pense qu’on y viendra très vite…»

D’autant que le traumatisme est également important chez tous les experts. «Ne pas savoir ce qu’il s’est passé implique de ne pas apprendre à résoudre le problème. Or, c’est très dur à vivre…»

Une compagnie aérienne dans la tourmente
La Malaysia Airlines n’allait déjà pas très bien. La compagnie s’apprête à vivre des jours difficiles. «Financièrement, elle aura du mal à s’en relever, poursuit Gérard Feldzer. D’abord parce que la confiance en elle des passagers va être altérée. Ensuite parce qu’elle va devoir débourser des millions, voire des milliards, pour indemniser les proches des disparus.»

Avec une trentaine d’accidents par an sur environ 30 millions de vols, la confiance des passagers dans l’avion ne devrait, en revanche, pas trop évoluer. «Les gens qui avaient peur de l’avion auront toujours peur, poursuit l’expert en aéronautique. Mais cela reste le moyen de transport le plus sûr…»

Des procès en cascades pendant des années
L’émotion passée, la question des indemnisations va forcément arriver sur le tapis. «La compagnie est sans doute assurée auprès d’assureurs qui se sont eux-mêmes réassurés, explique Gérard Feldzer. Cela n’empêchera pas les proches des disparus d’intenter des procès dans tous les sens. Cela va durer des années et coûter des millions.»

Et si l’avion n’était jamais retrouvé, cela pourrait avoir des conséquences sur les suites judiciaires. «La défense de la Malaysia pourra toujours dire qu’il a été victime d’un missile ou enlever par des extraterrestres pour faire diminuer sa responsabilité…»

Les théories du complot en augmentation
Pas d’avion, pas d’explication. Ou plutôt une multitude d’explications. Entre ceux qui prétendent que l’avion a été enlevé par des forces extraterrestres pour faire l’objet d’expérience, ceux qui parient sur un enlèvement pur et simple afin de faire de l’avion un missile et ceux qui ont trop regardé Lost, les théories les plus folles circulent. «Cela ne s’arrêtera pas tant que l’avion ne sera pas retrouvé, prophétise Hélène Romano. Les gens ont besoin de croire en une explication, aussi irrationnelle qu’elle soit…»