Boeing disparu: «Les passagers n’ont pas passé d’appel téléphonique, simplement parce qu’il n’y a pas de réseau!»

INTERVIEW Pour l’expert en aéronautique Gérald Feldzer, l’avion aurait dû être vu par les radars espions ou les satellites…

Propos recueillis par Audrey Chauvet
— 
Un Boeing 737 de Malaysia Airlines le 18 mars 2013.
Un Boeing 737 de Malaysia Airlines le 18 mars 2013. — ADEK BERRY / AFP

Alors que le mystère reste entier sur la disparition du Boeing de la Malaysian Airlines, Gérard Feldzer, ancien commandant de bord chez Air France et expert en aéronautique, fait le point sur les derniers éléments de l’enquête.

L’avion a-t-il pu continuer à voler pendant plusieurs heures sans que les satellites puissent le voir?

Il y a des radars espions et des satellites américains, chinois et européens partout dans le monde. On devrait donc savoir tout ce qui se passe partout, mais le problème, c’est qu’il y a 20.000 avions de ligne en l’air! Il faut donc procéder par élimination des vols bien identifiés pour essayer de retrouver celui-là. Comme il n’avait pas de transpondeur, il est plus difficile de le détecter.

Qu’est-ce qui peut expliquer que les passagers n’aient pas tenté de passer des appels téléphoniques?

Les passagers n’ont pas passé d’appel téléphonique, simplement parce qu’il n’y a pas de réseau! Et ce quelle que soit l’altitude de vol. Lorsqu’on est en approche, on peut avoir quelques signaux s’il y a beaucoup de stations dans la zone. Il peut aussi arriver qu’un SMS préparé à l’avance soit envoyé par un téléphone qui sera sans cesse en recherche de réseau et qui captera en passant à proximité d’une station. Mais même dans ce cas, une conversation serait très difficile. Dans tous les cas, la vitesse de l’avion rend la recherche de réseau très aléatoire et même impossible si la zone survolée n’est pas bien couverte, ce qui est le cas pour le Boeing de la Malaysia.

Pourtant, le New York Times rappelle que les passagers d’un des avions détournés le 11 septembre 2001 avaient pu appeler leurs proches…

Oui, mais ils volaient assez bas et à proximité de nombreuses antennes.

Dix jours après sa disparition, l’avion peut-il encore être dans les airs?

A moins qu’il y ait un extraterrestre qui le maintienne en l’air, je ne vois pas trop comment il pourrait encore voler… C’est impossible du point de vue de l’autonomie en carburant. Les deux seules possibilités sont qu’il se soit posé quelque part ou qu’il se soit crashé.