Avion disparu: «Eh bien, bonne nuit», le dernier message du pilote à la tour de contrôle

CATASTROPHE D'après l'ambassadeur malaisien à Pékin lors d'une rencontre avec des proches de passagers chinois...

20 Minutes avec AFP
Un Boeing 737 de Malaysia Airlines le 18 mars 2013.
Un Boeing 737 de Malaysia Airlines le 18 mars 2013. — ADEK BERRY / AFP

«Eh bien, bonne nuit»: tel est le dernier message radio transmis au contrôle aérien par le Boeing 777 porté disparu depuis samedi, a indiqué mercredi l'ambassadeur malaisien à Pékin lors d'une rencontre avec des proches de passagers chinois. Ces mots ont été prononcés par l'un des pilotes au moment où le Boeing quittait l'espace aérien malaisien pour entrer dans l'espace aérien vietnamien, selon les propos de l'ambassadeur, Iskandar Sarudin, rapportés par le journal Straits Times de Singapour.

Pressé par les familles d'apporter des réponses aux nombreuses questions que pose la mystérieuse disparition de l'avion et le fait que cinq jours de recherches n'ont rien donné, l'ambassadeur a estimé que « le temps (n'était) pas venu » de révéler les informations transmises par les militaires aux autorités civiles. Il a également défendu l'équipe après qu'une chaîne de télévision australienne eut accusé le co-pilote Fariq Abdul Hamid, 27 ans, d'avoir enfreint les règles de l'aviation civile en 2011 en laissant entrer deux jeunes Sud-Africaines dans le cockpit durant un vol.

L'avion avec 239 personnes à son bord, dont 153 Chinois, s'est volatilisé quelque part entre l'est de la Malaisie et le sud du Vietnam. Les recherches pour le retrouver n'ont rien donné jusqu'ici malgré la mobilisation de moyens « sans précédent » selon Kuala Lumpur.