CO2 : la Norvège montre l’exemple

— 

La voix qui a influencé Tony Blair ? Le Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg a annoncé que son gouvernement va acheter des quotas d'émission de CO2 pour tout déplacement officiel à l'étranger en avion afin de lutter contre le réchauffement climatique.

 
Cette décision concerne les employés de la fonction publique, qui effectuent environ 20.000 voyages en avion par an. L'achat de droits d'émission pour couvrir ces voyages devrait s'élever annuellement à 2,5 millions de couronnes norvégiennes (305.000 euros), selon l'agence de presse norvégienne NTB.
 
L'association norvégienne de défense de l'environnement "Natur og Ungdom"
(nature et jeunesse) a accueilli l'annonce du Premier ministre avec réserve.
«Le gouvernement doit avant tout freiner ses ambitions dans le secteur pétrolier sur le sol norvégien, qui représente un tiers des émissions de gaz à effet de serre», a estimé le responsable de l'association Baard Lahn.