Trois membres du GSPC arrêtés en Mauritanie

— 

Trois membres présumés du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), un mouvement algérien allié à al-Qaïda, ont été arrêtés lundi en Mauritanie, où doit arriver jeudi le rallye Dakar 200.

Cette arrestation intervient à la veille de l'arrivée du rallye en Mauritanie et au lendemain d'un appel du GSPC aux Algériens à s'en prendre à des Français.

Les personnes arrêtées, dont l'identité n'a pas été révélée, sont toutes de nationalité mauritanienne, ont affirmé ces mêmes sources, sans préciser si cette arrestation avait un lien avec le rallye de Dakar.

Pays essentiellement désertique au carrefour entre le Maghreb et l'Afrique sub-saharienne, la Mauritanie est au coeur de l'édition 2007 du Rallye Dakar, qui ne passe pas par la capitale Nouakchott. Les concurrents vont y rester une semaine, du 11 au 18 janvier.

«Il n'y a pas de quoi s'inquiéter, toutes les mesures ont été prises par le gouvernement qui a envoyé des équipes sur tout le tracé», a indiqué le représentant du rallye en Mauritanie, Moulaye M'hamed Zeyne.

Selon les services secrets français, le GSPC compte 500 hommes armés, dont 400 en Algérie et une centaine se déplaçant dans la zone sahélienne entre la Mauritanie, le Mali et le Niger.