La grippe aviaire tue toujours

— 

La Thaïlande a annoncé samedi son seizième décès humain des suites de la grippe aviaire après la mort d'un jeune homme de 27 ans dans le centre du pays.
La Thaïlande a annoncé samedi son seizième décès humain des suites de la grippe aviaire après la mort d'un jeune homme de 27 ans dans le centre du pays. — Pornchai Kittiwongsakul AFP/Archives

La grippe aviaire n'a pas disparu. Un adolescent infecté par le virus de la grippe aviaire est décédé mercredi, à Jakarta, en Indonésie, portant à 58 le nombre de décès officiellement liés au H5N1 dans le pays depuis le début de l’épidémie en 2003.

L'Indonésie, région du monde la plus touchée en termes de morts humaines, est le seul pays où a été confirmée par des analyses en laboratoire une transmission interhumaine de la maladie.
 
En Chine, un paysan âgé de 37 ans habitant dans l'est du pays, contaminé en décembre, est sorti de l'hôpital samedi 6 janvier sain et sauf.
Le dernier cas humain remontait à juin. Un paysan de 62 ans, tombé malade le 19 juin dans la province du Xinjiang (nord-ouest), était décédé le 12 juillet, portant à 14 le nombre de cas mortel humain en Chine, où  22 personnes au total ont contracté le virus depuis 2003.

Grippe aviaire ou pas au Sri Lanka ? Les autorités vétérinaires ont commencé à examiner des cadavres de centaines d'oiseaux migrateurs retrouvés morts dans deux régions du pays. Le Sri Lanka n’a officiellement enregistré aucun cas animal ou humain de H5N1 depuis le début de l’épidémie et interdit l’importation de volailles.
 
En Egypte, soixante-six poulets et canards d'élevage ont été touchés par le virus de la grippe aviaire dans les gouvernorats de Damiette, Alexandrie et Qalioubiya, au nord du Caire. L'Egypte, où 10 personnes sont décédées des suites du H5N1, est le troisième pays le plus touché par le virus dans le monde après l'Indonésie et la Chine, selon l'ONU.