Hollande a quitté le Nigeria pour la Centrafrique

© 2014 AFP

— 

Le président François Hollande en visite à Bangui a assuré vendredi aux soldats français de l'opération Sangaris en Centrafrique qu'un des objectifs de l'intervention était d'"éviter à tout prix la partition du pays".
Le président François Hollande en visite à Bangui a assuré vendredi aux soldats français de l'opération Sangaris en Centrafrique qu'un des objectifs de l'intervention était d'"éviter à tout prix la partition du pays". — Philippe Wojazer Pool

Le président français François Hollande a quitté le Nigeria vendredi vers 07H45 (06H45 GMT) pour Bangui, où il doit effectuer une visite de quelques heures, a constaté une journaliste de l'AFP présente dans l'avion présidentiel qui a décollé de l'aéroport d'Abuja.

M. Hollande, qui se rend pour la deuxième fois dans la capitale centrafricaine en moins de trois mois, doit s’adresser aux troupes françaises engagées dans l'opération Sangaris depuis le 5 décembre et s'entretenir ensuite au Palais présidentiel avec la présidente par intérim de Centrafrique Catherine Samba Panza.

Il rencontrera également des responsables religieux.

M. Hollande avait déjà effectué une visite surprise à Bangui le 10 décembre, cinq jours après le lancement de Sangaris, de retour d'un voyage en Afrique du sud pour les cérémonies d'hommage à Nelson Mandela décédé quelques jours plus tôt.

M. Hollande est accompagné du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. Il doit retrouver à Bangui celui de la Défense Jean-Yves Le Drian.