EN DIRECT. Ukraine: Ioulia Timochenko libérée en route vers Kiev... Ianoukovitch destitué aurait tenté de fuir en Russie... Election présidentielle anticipée le 25 mai...

A.D., avec AFP

— 

Un manifestant lance un cocktail molotov sur les forces de l'ordre à Kiev, en Ukraine, le 20 février 2014.
Un manifestant lance un cocktail molotov sur les forces de l'ordre à Kiev, en Ukraine, le 20 février 2014. — David Rose/REX/REX/SIPA

21h57 Ce live est terminé, merci de l'avoir suivi. Retrouvez la synthèse des événements de la journée en Ukraine par ici.

21h17 Le Premier ministre polonais Donald Tusk a estimé samedi soir qu'il existait des forces menaçant l'intégrité territoriale de l'Ukraine, sans préciser leur nature.
«Je ne le dis pas pour faire peur à qui que se soit, mais on voit clairement qu'il existe des forces souhaitant remettre en question l'intégrité de l'Ukraine», a déclaré le chef du gouvernement polonais à la télévision privée TVN24.
20h57 Confusion à nouveau: les organisateurs se demandent si c'est le fait d'agitateurs ou bien de nouveaux malaises
20h56 Timochenko pense que la consolidation démocratique en Ukraine pourra servir d'exemple pour les autres pays du bloc soviétique. "Gloire à l'Ukraine!»
20h55 Le discours reprend
20h49 Confusion, un homme appel des médecins et des brancards pour secourir des personnes victimes de malaises. Le discours est interrompu
20h47 Timochenko fait son mea culpa en tant représentante de la classe politique et veut «s'incliner» devant les manifestants au nom de toute la classe politique. elle ne méritait pas une seule goutte de sang que vous avez versé pour l'Ukraine. Vous devriez faie partie de cette nouvelle classe politique dirigeante.
20h46 «je m'assurerai que vous ne soyiez pas trahis par les hommes politiques»
20h45 «si le nouveau gouvernement est formé sans vous, ce serait inadmissible et amoral. Il faut rester sur place pour vérifier»
20h42 «je sais la peur des gens simples, tout le monde n'a pas le courage de venir sur le Maïdan. Nous devons les aider à se lever dans la dignité». "«Il faut protéger notre pays comme une petit flamme qui ne doit pas d'éteindre»
20h42 «vous êtes invincibles, le pays qui est né grâce à vous ne peut être que meilleur. il faut que l'on vous rende jusqu'au dernier kopek tout ce que vous avez donné»
20h41 «Nous devons amener Ianoukivitch et toute la bestialité qui l'entoure sur cette place de Maïdan»
20h39 «Je suis tellement fière de vous. j'ai pleuré quand j'ai vu les premiers hommes tomber»
20h37 «Le travail n'est pas terminé»
«Vous n'avez pas droit de quiter le Maidan tant que notre oeuvre commune n'est pas terminée. C'est vous qui avez changé notre pays, pas les homme politiques ni l'étranger», déclare Timochenko qui appelle les opposants à poursuivre leur mouvement de protestation
20h30 Ioulia Timochenko prend la parole place Maïden, rapporte notre envoyé spécial
«Les héros ne meurent jamais», «ce sont vous les héros de l'Ukraine», «vous êtes l'Ukraine» déclare l'opposante libérée dans l'après-midi depuis une estrade om elle s'exprime assise dans une chaise roulante devant une foule immense.
20h26 La  Maison Blanche salue la libération de Ioulia Timochenko
20h Cérémonies religieuses d'hommage et défilé de cercueil des victimes de la répression place Maiden à Kiev.
19h32 La foule continue à affluer place de l'Indépendance entre joie et recueillement
19h29 IouliaTimochenko vient d'attérir à Kiev, selon notre envoyé spécial
18h12  Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso salue la libération de Ioulia Timochenko, sut Twitter
17h51 Le président destitué Victor Ianoukovitch aurait essayé de prendre un avion pour la Russie selon le président du Parlement.
«Il a essayé de prendre un avion à destination de Russie, mais il en a été empêché par des gardes-frontières. Il se cache actuellement quelque part dans la région de Donetsk», région pro-russe dans l'est de l'Ukraine dont il est originaire,
a déclaré le président du Parlement Olexandre Tourtchinov, cité par l'agence Interfax.
17h34 Sur Maïdan les manifestants, très impatients, attendent l'arrivée de Ioulia Timochenko avec des feux d'artifice, rapporte notre envoyé spécial à Kiev
17h19 Pour Iulia Timochenko,  «la dictature est tombée» en Ukraine, rapporte le site internet de son parti
«La dictature est tombée non grâce aux hommes politiques et aux diplomates, mais grâce aux gens qui sont sortis dans la rue, qui ont réussi à protéger leurs familles et leur pays», s'est félicitée l'opposante et ex-Premier ministre Ioulia Timochenko dans sa première déclaration depuis sa libération, sur le site internet de son parti.
16h56 Libérée, Ioulia Timochenko se rend sur le Maïdan à Kiev, selon un proche de l'opposante
L'opposante Ioulia Timochenko a été libérée de prison et est en route vers le Maïdan, haut lieu de la contestation dans le centre de Kiev, a constaté une journaliste de l'AFP. Dans une voiture, Mme Timochenko coiffée de sa tresse emblématique a fait un signe de la main aux journalistes et à ses partisans qui l'attendaient devant l'hôpital carcéral où elle était soignée pour hernies discales à Kharkiv (est). Elle va prendre un avion et se rendre à Kiev sur le Maïdan, a indiqué son allié Arseni Iatseniouk.
16H55 L'opposante emprisonnée Timochenko a été libérée
16h18 Le Parlement vient de voter la destitution du président Ianoukovitch, et décide d'une élection présidentielle anticipée le 25 mai
Le Parlement ukrainien a voté samedi une résolution fixant au 25 mai prochain une élection présidentielle anticipée au motif que le président «ne remplit plus ses fonctions», selon des images retransmises par la télévision.

15h50 Varsovie estime que les événements de Kiev ne constituent pas un coup d'Etat
«Ce n'est pas un coup d'Etat. Les bâtiments gouvernementaux ont été abandonnés. Le président du Conseil élu légalement. Le président Ianoukovitch a 24 heures pour signer l'entrée en vigueur de la Constitution de 2004», a écrit le ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski samedi sur son compte Twitter.
15h40 Moscou dénonce l'opposition et une menace sur la souveraineté de l'Ukraine
«L'opposition n'a non seulement pas rempli une seule de ses obligations mais avance de nouvelles exigences, se soumettant aux extrémistes armés et aux pillards dont les actes constituent une menace directe pour la souveraineté et l'ordre constitutionnel de l'Ukraine», a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.


15h34  L'armée «ne va pas s'impliquer» dans le conflit selon un communiqué du ministère de la Défense
«Les forces armées ne seront en aucune manière impliquées dans le conflit politique», selon le communiqué
du personnel du ministère de la Défense. «Les militaires restent fidèles au peuple ukrainien», ajoute le communiqué qui se termine par la phrase «Gloire à l'Ukraine!», slogan favori des manifestants.

15h14: Le président Viktor Ianoukovitch dénonce «un coup d'Etat» et n'a «pas l'intention de donner [sa] démission»
Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a annoncé qu'il n'avait «pas l'intention» de démissionner, dans une allocution télévisée en pleine crise politique en Ukraine. «Le pays assiste à un coup d'Etat», a-t-il déclaré. «Je n'ai pas l'intention de donner ma démission. Je suis un président élu de manière légitime. Je n'ai pas l'intention de quitter le pays», a souligné Viktor Ianoukovitch. Le président ukrainien estime que les décisions du Parlement sont «illégitimes».

15h06: Le petit zoo privé de Viktor Ianoukovitch
Des manifestants ont pénétré la villa du président ukrainien, et n'en sont pas revenu de ce qu'ils y ont trouvé, comme le rapporte le correspondant de Channel 4 Matt Frei sur son compte Twitter. Pour ceux qui voudraient voir plus de photos, ça se passe sur Twitter avec le hashtag #whereisyanu
14h30: Le président Ianoukovitch a promis de donner sa démission, selon un député de l'opposition
Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a promis de donner sa démission lors d'une conversation téléphonique avec l'un des leaders de l'opposition Arseni Iatseniouk, a indiqué le député d'opposition Mykola Kateryntchouk.
«Iatseniouk a exigé au nom du Maïdan (haut lieu de la contestation) que Ianoukovitch donne sa démission. Ianoukovitch a promis de le faire. Nous attendons la confirmation écrite», a déclaré Mykola Kateryntchouk devant la presse.

14h16: La conseillère de Viktor Ianoukovicth dément sa démission, selon la presse

14h07: La presse ukrainienne annonce la démission de Viktor Ianoukovicth
L'information n'a cependant pas été confirmée pour le moment.
12h44: Ianoukovitch se trouve à Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine
Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch se trouve actuellement à Kharkiv, ville de l'est de l'Ukraine, a affirmé samedi à l'AFP sa conseillère Ganna German, au moment où son pouvoir semble vaciller à Kiev. «Le président remplit ses fonctions constitutionnelles(...) Il va s'exprimer aujourd'hui à la télévision à Kharkiv», a-t-elle dit.

12h40: Le Parlement vote la libération de l'opposante emprisonnée Timochenko
Le Parlement ukrainien a voté samedi une résolution pour libérer «immédiatement» l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko. Le texte, voté à 322 voix, «prévoit la libération immédiate de Ioulia Timochenko sur la base d'une décision de la Cour européenne», a expliqué à l'AFP le député Viktor Chvets, juriste du parti Batkivchtchina dont fait partie l'opposante emprisonnée.
 
12h28: Les manifestants contrôlent la résidence présidentielle, rapporte notre envoyé spécial
12h24: Un proche de Timochenko nommé ministre de l'Intérieur par intérim
Le Parlement ukrainien a désigné samedi un proche de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko comme ministre de l'Intérieur par intérim.
Arsen Avakov a été élu lors d'une séance parlementaire avec 275 voix sur un total de 324 votants. Un autre proche de Ioulia Timochenko, Olexandre Tourtchinov, avait auparavant été élu président du Parlement, en remplacement d'un proche démissionnaire de Viktor Ianoukovitch.
11h49: Le bras droit de l'opposante Timochenko élu président du Parlement
Le bras droit de l'opposante Ioulia Timochenko, Olexandre Tourtchinov a été élu samedi président du Parlement ukrainien, où il remplace un proche du président Viktor Ianoukovitch démissionnaire dans la matinée. Olexandre Tourtchinov a été élu lors d'une séance parlementaire avec 288 voix sur un total de 450. «Le pouvoir en Ukraine reprend son travail pour stabiliser la situation», a-t-il déclaré.

11h40: La police déclare «être au côté du peuple» et vouloir des «changements rapides»
La police ukrainienne a déclaré samedi être «aux côtés du peuple» et partager ses aspirations «aux changement rapides», dans un communiqué publié au nom de l'ensemble des effectifs du ministère de l'Intérieur sur son site officiel.
«La police est au service du peuple et partage entièrement ses aspirations aux changements rapides», souligne le texte. «Nous rendons hommage aux morts» dans les violences cette semaine à Kiev, dont le bilan est de 80 morts.

10h19: Les vidéos d'un photographe sous les balles des snipers
Le photographe Jérôme Sessini, de l'agence Magnum, se trouve à Kiev en ce moment. Témoin direct des affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre, il a publié des vidéos des manifestants sous les balles des snipers. Des images choquantes, relayées par le site de Télérama.

9h57: Le palais présidentiel est encerclé par les insurgés, selon notre envoyé spécial
9h40: Vitali Klitschko appelle à une élection présidentielle d'ici au 25 mai
L'opposition a appelé samedi à la destitution du président Viktor Ianoukovitch et à la convocation d'une élection anticipée d'ici au 25 mai.
«Nous exigeons une présidentielle anticipée d'ici au 25 mai», a déclaré  Vitali Klitschko, l'un des leaders de l'opposition. «Le Parlement doit adopter une résolution exigeant que Ianoukovitch donne sa démission», a-t-il ajouté.

9h35: Le président Ianoukovitch a quitté Kiev, selon Vitali Klitschko
Le président Viktor Ianoukovitch a quitté Kiev, a affirmé samedi l'un des responsables de l'opposition, Vitali Klitschko, devant les députés au parlement.
«Il a quitté la capitale», a déclaré Vitali Klitschko. Des journalistes de la télévision Kanal 5 avaient auparavant raconté avoir pénétré sans difficulté dans la résidence du président, d'habitude sous très haute protection, dans la banlieue de Kiev. Et des manifestants se trouvaient à une cinquantaine de mètres de l'entrée de la présidence, dans le centre de la capitale, a constaté un journaliste de l'AFP.

9h26: Le Parlement doit contraindre Ianoukovitch à démissionner «immédiatement», déclare Vitali Klitschko

9h13: Le président du Parlement, un proche de Ianoukovitch démissionne
Le président du Parlement ukrainien, un proche du président Viktor Ianoukovitch, a donné samedi sa démission, a annoncé le vice-président du parlement pendant la séance.
Volodymyr Rybak a démissionné après que plusieurs députés du Parti des régions, au pouvoir, ont annoncé qu'ils quittaient cette formation.

La situation était tendue samedi matin à Kiev au lendemain de la signature du fragile accord de sortie de crise, les manifestants continuant d'exiger le départ du président ukrainien et menaçant pour certains de prendre d'assaut le palais présidentiel.

Un leader du groupe paramilitaire d'extrême droite «Secteur droit», très actif dans la guérilla urbaine ces dernières semaines, a appelé tard vendredi les manifestants à prendre d'assaut samedi le palais présidentiel si Viktor Ianoukovitch refusait de céder le pouvoir avant 08h00 GMT. Son appel a été accueilli par des applaudissements.

A l'inverse, certains leaders de l'opposition ont été critiqués pour avoir validé l'accord de compromis. «Je n'ai prix aucun plaisir à signer cet accord», a admis l'ancien champion du monde de boxe et opposant Vitali Klitschko lors d'une veillée vendredi sur la place en l'honneur des tués. «Si je vous ai offensés, pardonnez-moi», a-t-il ajouté.

Sur le Maïdan (place de l'indépendance), transformée en quasi-zone de guerre depuis le début de la crise il y a trois mois, des milliers de personnes étaient encore rassemblées tôt dans la matinée de samedi, se restaurant auprès des tentes ou portant du matériel destiné aux barricades. Nul signe de démontage des installations n'était visible.