VIDEO. La Belgique s’apprête à accueillir les pandas géants Hao Hao et Xing Hui

Vincent Vantighem

— 

Des pandas jouent à la base de Chengdu, en Chine, le 17 novembre 2012.
Des pandas jouent à la base de Chengdu, en Chine, le 17 novembre 2012. — A.Chauvet / 20 Minutes

Un parc de 5.000 m². Un temple bouddhiste. Des plantations de thé. Et surtout des pousses de bambous venus directement de Chine. La Belgique sait recevoir. Surtout quand il s’agit de pandas. Le plat pays doit accueillir, dimanche, Hao Hao et Xing Hui, deux pandas géants originaires du pays du soleil levant.

>> Lire notre reportage à Chengdu (Chine)

Hao Hao, une femelle de quatre ans dont le nom signifie «gentille» et Xing Hui («Etoile Scintillante» en mandarin), un mâle du même âge, doivent atterrir dimanche à l’aéroport de Bruxelles où ils seront accueillis par Elio di Rupo, le Premier ministre lui-même, accompagné par l’ambassadeur de Chine en Belgique.


Voir la vidéo originale par ici

Deux enclos et… deux chambres intérieures

Sélectionnés par la Chine dans le cadre de sa «diplomatie du panda», Hao Hao et Xing Hui seront ensuite acheminés à «Pairi Daiza», un parc privé situé entre Lille et Bruxelles.

>> Décryptage: Tous les secrets des pandas

Après une période d’acclimatation au cours de laquelle ils ne seront pas visibles par le public, les deux ursidés noir et blanc pourront profiter d’un espace dédié de 5.300 m². Pour qu’ils ne soient pas trop dépaysés, la direction de ce parc privé a prévu de construire un temple bouddhiste et surtout deux enclos disposant chacun de deux chambres intérieures.

Les pandas géants constituent une espèce en danger. Il ne reste plus que 1.600 individus à l’état sauvage en Chine et 300 environ en captivité dans le monde.