La vidéo pirate de la pendaison de Saddam accroît la tension

©2006 20 minutes

— 

Dans le contexte de tensions entre communautés sunnite et chiite, les images pirates de la pendaison de Saddam Hussein, durant laquelle le nom de Moqtada Sadr, le chef radical chiite, est scandé par l'assistance tandis que fusent des insultes contre le condamné, sont du plus mauvais effet. D'où l'embarras des autorités irakiennes, qui se sont dites déterminées à punir l'auteur de la vidéo. Un suspect a d'ailleurs été arrêté hier. Il s'agirait d'un garde qui aurait enfreint les consignes. Reste que, pour de nombreux sunnites d'Irak et du Moyen-Orient, le tribunal spécial mis en place pour juger les crimes commis durant la dictature de Saddam Hussein s'apparente à une vengeance des chiites sous égide américaine.

Au total 12 300 Irakiens auraient disparu l'an dernier, selon le ministère de l'Intérieur irakien. Une administration qui minimiserait sciemment les chiffres, selon Hosham Dawod, du CNRS. Il affirme que le nombre de morts et de disparus est trois fois supérieur.