Explosion à l'aéroport de Madrid

C. L.

— 

Une bombe dans une fourgonnette Renault Trafic a explosé dans un parking de l'aéroport de Madrid-Barajas, le T4, samedi matin.

Une explosion revendiquée peu après par les séparatistes basques de l'ETA.

Et comme à chaque fois, avant que la bombe n’explose, un appel anonyme auprès du service d'assistance routière basque (DYA) a prévenu de l’imminence de l’explosion. Les autorités de l’aéroport qui a tout juste eu le temps de faire évacuer et sécuriser le parking.

Selon un bilan provisoire, trois agents de police ont été légèrement blessés.

La déflagration a eu lieu vers 9h30. Peu après, une épaisse colonne de fumée noire de 100 mètres de hauteur s'élevait au-dessus de l'aéroport vers lequel se dirigeaient de nombreuses ambulances.

(Pour voir les photos, c’est par ici.)

L’ETA observait un cessez-le-feu permanent depuis le 24 mars dernier et son dernier attentat à l'explosif remonte au 9 mars. Une trêve obtenue par le gouvernement du Premier ministre socialiste Zapatero, qui a fait de la fin du conflit séparatiste basque l’un des chantiers de son gouvernement.

Cette explosion pourrait donc sonner la fin ou le gel du processus de paix au Pays basque. Un coup rude pour le Premier ministre... et les Basques.


Plus d'informations à venir sur 20Minutes.fr