Chine-Taïwan: Le premier contact officiel depuis 1949

DIPLOMATIE Les deux pays revendiquent leur autorité sur la Chine...

avec AFP

— 

Un haut responsable taïwanais se rend cette semaine en Chine pour des entretiens historiques marquant le premier contact officiel entre les gouvernements des deux territoires depuis la fin de la guerre civile en 1949.

Cette entrevue illustre les efforts menés depuis quelques années de part et d'autre du détroit de Formose pour panser les plaies de la guerre civile ayant accouché en 1949 de la « République de Chine » (Taïwan) et de la « République populaire de Chine » (la Chine). Cette année-là, deux millions de Chinois fidèles au chef nationaliste Chiang Kai-shek, défait par les hommes de Mao, se réfugient sur l'île de Taïwan.

Relations apaisées depuis 2008

Depuis, Pékin et Taipei revendiquent séparément leur pleine autorité sur la Chine. Pékin considère Taïwan comme lui appartenant et n'a pas renoncé à la réunification, par la force si nécessaire. Mais les relations entre les deux entités se sont apaisées depuis l'élection en 2008 du président Ma Ying-jeou, réélu en 2012 et favorable à des liens avec la Chine.

Après de timides contacts dans les années 1990, Taïwan et la Chine ont franchi en 2010 une étape décisive sur la voie du dégel en signant un accord-cadre de coopération économique sous l'impulsion de Ma Ying-jeou. Cet accord, et d'autres gestes d'ouverture comme la reprise des vols aériens directs, n'ont toutefois été négociés que par des organismes semi-officiels, Pékin et Taipei n'ayant toujours aucune relation officielle.

Si cette rencontre pourrait déboucher un jour sur une rencontre entre le président taïwanais Ma Ying-jeou et le président chinois Xi Jinping, « les deux parties cherchent les pierres sous leurs pieds en traversant la rivière », dit simplement le diplomate taïwanais, citant un proverbe chinois sur la prudence.