Deux ans après le Tsunami, l’Asie se recueille en silence

P.B.

— 

Commémorations dans la ville indienne de Chennaï, le 26 décembre 2006.
Commémorations dans la ville indienne de Chennaï, le 26 décembre 2006. — Reuters/Babu

A Madras, au sud de l’Inde, des étudiants commémorent le 2e anniversaire du Tsunami, mardi 26 décembre (photo).
Il y a deux ans jour pour jour, 16.000 Indiens ont trouvé la mort après le déferlement de la vague géante. Mais c’est l’Indonésie qui a payé le plus lourd tribut, avec plus de 168.000 morts et disparus dans la province d’Aceh. L’Indonésie où des précipitations tropicales ont tué au moins 110 personnes ces derniers jours, et forcé plus de 300.000 habitants à fuir leur domicile.