Rebelles ivoiriens sous les bombes?

© 20 minutes

— 

Vingt civils auraient été tués, samedi, à l’extrême Ouest de la Côte-d’Ivoire, dans des bombardements gouvernementaux. Selon le sergent Félix Doh, chef des rebelles du Mouvement populaire ivoirien du Grand Ouest (Mpigo), « des hélicoptères ont bombardé au hasard Bin-Houyé, (...) tuant vingt personnes et faisant plusieurs autres blessés ». « C’est une situation très grave. [Le président ivoirien] Gbagbo a violé le cessez-le-feu. A l’heure où je vous parle, j’ai donné des instructions pour passer à l’offensive », a ajouté le chef de la deuxième force rebelle du pays. De son côté, le porte-parole de l’état-major ivoirien n’a pas confirmé ces informations. Il a toutefois indiqué que l’armée avait riposté, dans la région, à une attaque ennemie.