Les conseils d'un sexologue pour prendre son pied

Recueilli par Sandrine Cochard

— 

Trois questions à Erik Dietrich, sexologue pour parvenir à l'orgasme.

Qu’est ce qu’un orgasme ?

Chez les hommes comme chez les femmes, l’orgasme est un parcours en quatre étapes. Il y a d’abord une montée de tension puis une charge, c’est-à-dire une excitation très forte. Suit la décharge, l’éjaculation, et enfin une plénitude, c’est cela qu’on appelle orgasme.

Comment y parvient-on ?
Pour parvenir à ce bien-être, il faut être bien dans sa tête et dans son corps. Une personne complexée ou préoccupée aura du mal à lâcher prise et être dans l’échange avec l’autre. Cette idée de laisser aller est très importante et suppose une absence de tabou pour se sentir totalement libéré.

N’oublions pas que le coït est un plaisir égoïste : il ne faut surtout pas se sentir obligé d’éprouver du plaisir pour satisfaire l’autre. De plus, le coït simultané n’existe pas, ou peu, et ne doit pas être la finalité de l’acte. Il faut savoir qu’une femme met au moins dix minutes à jouir après la pénétration.
Enfin, ne pas confondre éjaculation et orgasme : cette idée machiste et stupide est le meilleur moyen de ne pas l’atteindre.

Quels aphrodisiaques préconisez-vous ?
Un dîner aux chandelles ! Il n’y a pas de baguette magique, de produit miracle et autre point G sur lequel appuyer pour atteindre automatiquement un orgasme. Les préliminaires sont indispensables, tout comme le gel lubrifiant : une femme n’est pas une machine à lubrifier pendant les vingt minutes du rapport ! Enfin, la masturbation du clitoris est un passage obligé.