La complexité de l'Orient expliquée aux Occidentaux

©2006 20 minutes

— 

Concis, précis, bien mené, le livre d'Antoine Sfeir a le grand mérite de revenir sur l'histoire moderne du Proche-Orient. Au départ de ce petit livre, une question : pourquoi les Américains sont-ils allés en Irak en 2003 ? Pour Antoine Sfeir, le directeur de la revue Cahiers de l'Orient, l'affaire est entendue. Si l'administration américaine s'est jetée ainsi dans la gueule du loup, c'est parce qu'elle n'a pas su appréhender l'extrême complexité du monde arabe. En fait, les Etats-Unis sont allés vers « l'Orient compliqué » avec des idées simples, trop simples. Résultat : l'ensemble de la région se trouve déstabilisé par les deux points de fixation que sont devenus l'Irak et le conflit israélo-palestinien. Avec cet ouvrage limpide, le pari d'Antoine Sfeir est de nous décrire la genèse des enjeux proche-orientaux. Et, alors que se profilent déjà d'autres batailles – le sort de l'Iran et de la Syrie notamment –, il est en effet urgent de les comprendre sous peine d'autres erreurs, propres à renforcer l'islamisme.

Armelle Le Goff

Vers l'Orient compliqué, d'Antoine Sfeir, Grasset. 9 E.