Ukraine: Ianoukovitch déterminé à rester au pouvoir

MONDE C'est ce qu'a affirmé ce mercredi le directeur du renseignement américain (DNI) James Clapper...

avec AFP

— 

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch, le 9 janvier 2010.
Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch, le 9 janvier 2010. — MOSIYENKO/PHL/EAST NEWS/SIPA

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a la «ferme intention de se maintenir au pouvoir» et aura «probablement recours à l'intimidation et aux moyens extra-légaux» pour assurer sa réélection en 2015, a déclaré mercredi le directeur du renseignement américain (DNI) James Clapper.

«Les développements politiques en Ukraine vont continuer d'être façonnés par la colère publique et de l'opposition face aux abus de pouvoir par l'administration de Ianoukovitch», a estimé M. Clapper dans son témoignage écrit aux sénateurs de la commission du Renseignement.

Risque d'«érosion supplémentaire des normes démocratiques»

L'opposition ukrainienne est mobilisée depuis plus de deux mois après le refus du président ukrainien de signer un accord de libre-échange avec l'Union européenne, lui préférant un rapprochement avec Moscou. Le mouvement de protestation s'est brusquement radicalisé la semaine dernière, donnant lieu à des actions de guérilla urbaine qui ont fait au moins trois morts dans la capitale. Il s'étend désormais à pratiquement toute l'Ukraine.

Les différentes tactiques employées par M. Ianoukovitch pour assurer sa réélection, notamment en s'assurant de la loyauté des élites, risquent de conduire à "une érosion supplémentaire des normes démocratiques", selon M. Clapper.

La première tranche d'une aide de 15 milliards de dollars accordée en décembre par la Russie à l'Ukraine "va permettre à Kiev d'éviter une crise budgétaire à court terme". Mais cela "risque d'accroître la dépendance de l'économie ukrainienne à l'égard de Moscou", rendant le pays "plus vulnérable aux pressions de la Russie, particulièrement sur les questions énergétiques", observe encore le directeur national du renseignement.

Lors de son discours sur l'état de l'Union mardi soir, le président américain Barack Obama a apporté son soutien à la population ukrainienne, qui "doit avoir son mot à dire pour l'avenir du pays".