Cambodge: Trois morts dans une manifestation des ouvriers du textile

CAMBODGE Ils réclamaient des augmentations de salaire...

20 Minutes avec AFP
— 
La police cambodgienne a ouvert le feu vendredi à Phnom Penh sur une manifestation d'ouvriers du textile, faisant au moins trois morts, dernier épisode violent d'une mobilisation qui dure depuis des semaines pour réclamer des augmentations de salaires.
La police cambodgienne a ouvert le feu vendredi à Phnom Penh sur une manifestation d'ouvriers du textile, faisant au moins trois morts, dernier épisode violent d'une mobilisation qui dure depuis des semaines pour réclamer des augmentations de salaires. — Tang Chhin Sothy AFP

Trois morts dans une manifestation d'ouvriers du textile. La police cambodgienne n'a pas hésité à ouvrir le feu ce vendredi à Phnom Penh sur les manifestants.

Manifestations de l'opposition

Les tirs ont eu lieu alors que des milliers d'ouvriers bloquaient une route devant leurs usines et que certains manifestants armés de bâtons, de pierres et de cocktails Molotov se sont opposés aux forces de l'ordre.

La police militaire a d'abord effectué des tirs de semonce, avant d'ouvrir le feu directement sur les manifestants, faisant trois morts et deux blessés.

La mobilisation des ouvriers du textile, qui coïncide avec des manifestations de l'opposition réclamant le départ du Premier ministre Hun Sen, avait déjà conduit en novembre dernier à la mort d'une femme par balle.

Hausses de salaire

Les manifestations du secteur textile, crucial pour l'économie cambodgienne, se sont multipliées ces dernières années pour dénoncer les conditions de travail. Les syndicats se plaignent notamment d'évanouissements collectifs, attribués à la sous-alimentation et au surmenage.

L'Organisation internationale du travail (OIT) a souligné récemment que les conditions de travail s'étaient détériorées.

Au coeur des revendications de cette dernière mobilisation: le passage à un salaire minimum de 160 dollars par mois en 2014. Il est jusqu'ici de 80 dollars et le gouvernement a promis récemment de le porter à 95 dollars dès avril 2014, ce que les syndicats jugent insuffisant.

Le secteur textile emploie quelque 650.000 ouvriers, dont 400.000 pour des sociétés qui travaillent pour des grandes marques internationales.

 >> Retrouvez ici notre article Drame de Dacca: Auchan, Camaïeu et Carrefour se défendent

Les ouvriers du textile se sont récemment alliés aux manifestants de l'opposition qui réclament de nouvelles élections, estimant que celles de juillet ont été entachées de fraudes massives.