Ariel Sharon dans un «état critique»

ISRAEL L'ancien Premier ministre israélien souffre de plusieurs maux à différents organes...

avec AFP

— 

Le centre médical Sheba, de l'hopital Tel Hashomer où est hospitalisé l'ex-Premier ministre israélien Ariel Sharon, photographié le 2 janvier 2014 à Tel Aviv
Le centre médical Sheba, de l'hopital Tel Hashomer où est hospitalisé l'ex-Premier ministre israélien Ariel Sharon, photographié le 2 janvier 2014 à Tel Aviv — Ahmad Gharabli AFP

L'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon, plongé dans le coma depuis huit ans, était jeudi dans un «état critique», selon le directeur de l'hôpital de Tel-Aviv où l'ex-homme fort de la droite est soigné.

«Ces deux derniers jours, nous avons assisté à une baisse graduelle dans le fonctionnement de plusieurs organes centraux d'Ariel Sharon, qui sont essentiels à sa survie», a déclaré jeudi matin le directeur de l'hôpital Tel Hashomer, Zeev Rotstein, lors d'un point de presse. «Son état est défini comme critique, ce qui signifie que le pronostic vital est engagé», a souligné Zeev Rotstein.

Mercredi, les médias avaient rapporté que Ariel Sharon, âgé de 85 ans, souffrait de «graves problèmes rénaux» à la suite d'une intervention chirurgicale. «Il n'a pas subi de dialyse (purification du sang en cas de dysfonctionnement des reins, NDLR). Il reçoit les mêmes traitements qu'il a reçus pendant des années», a indiqué le directeur de l'hôpital, répondant ainsi aux rumeurs sur la possibilité d'une dialyse, seule en mesure de prolonger la vie de Ariel Sharon.

Pronostic vital engagé

«Si un seul organe était touché, ce serait différent mais Sharon souffre de problèmes dans plusieurs organes», a précisé Zeev Rotstein. Le quotidien Haaretz, citant une source informée, estimait mercredi que si l'état de santé de l'ex-Premier ministre continuait de se dégrader, son décès serait «une question de jours».

Interrogé par les journalistes, Zeev Rotstein a refusé de se prononcer précisément sur le délai dans lequel pourrait survenir le décès de Ariel Sharon. «Il s'est sorti de situations difficiles à plusieurs reprises depuis qu'il se trouve avec nous à l'hôpital», a-t-il rappelé. «Mais le sentiment du personnel médical de l'hôpital et de la famille d'Ariel Sharon est que nous assistons actuellement à un changement pour le pire de son état de santé», a ajouté le directeur de l'hôpital.

La famille d'Ariel Sharon, et notamment ses deux fils, Omri et Gilad, qui ont décidé de le maintenir en vie sous assistance médicale depuis huit ans, sont actuellement à son chevet et en consultation avec l'équipe médicale qui le soigne, rapportent les médias.