Irak: des insurgés liés à Al-Qaïda contrôlent des rues de Ramadi

© 2014 AFP

— 

Des hommes armés liés à Al-Qaïda contrôlaient jeudi des rues dans l'est de la ville irakienne de Ramadi, en proie à des heurts suite au démantèlement lundi d'un camp de protestataires anti-gouvernementaux, selon un journaliste de l'AFP sur place
Des hommes armés liés à Al-Qaïda contrôlaient jeudi des rues dans l'est de la ville irakienne de Ramadi, en proie à des heurts suite au démantèlement lundi d'un camp de protestataires anti-gouvernementaux, selon un journaliste de l'AFP sur place — Azhar Shallal AFP

Des hommes armés liés à Al-Qaïda contrôlaient jeudi des rues dans l'est de la ville irakienne de Ramadi, en proie à des heurts suite au démantèlement lundi d'un camp de protestataires anti-gouvernementaux, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Des dizaines de camions transportant des hommes lourdement armés se sont rendus dans l'est de la ville, scandant des chansons louant l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), un groupe lié à Al-Qaïda. Aucun membre des forces de sécurité n'était visible dans les rues, a précisé le reporter.

Par ailleurs, des hommes armés liés à EIIL contrôlaient jeudi la moitié de la ville de Fallouja, à une soixantaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad, a indiqué à l'AFP un responsable du ministère de l'Intérieur.

«La moitié de Fallouja est entre les mains de l'EIIL et l'autre partie est sous le contrôle» de membres de tribus armés, a-t-il expliqué.