Le «lapsus» d'Olmert sur le nucléaire israélien

©2006 20 minutes

— 

Le Premier ministre israélien, Ehoud Olmert, aurait-il gaffé ? Il a en tout cas provoqué un tollé, lundi soir, en laissant entendre qu'Israël est une puissance nucléaire. Or l'Etat hébreu a toujours entretenu l'ambiguïté à ce sujet, refusant de confirmer ou de démentir qu'il possède la bombe. « C'est un véritable lapsus (...) Et c'est embarrassant pour Israël, surtout sur un sujet pareil, aussi délicat », a confié sous couvert d'anonymat un haut responsable israélien. Depuis, le Premier ministre a voulu se rattraper. Il a répété plusieurs fois, hier à Berlin, qu'« Israël ne serait pas le premier pays à introduire l'arme nucléaire dans la région », corrigeant ainsi le lapsus.

Les cinq puissances nucléaires établies (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie) sont les membres fondateurs du traité de non-prolifération (TNP), entré en vigueur en 1970. Israël, l'Inde et le Pakistan n'en sont pas signataires.