Effondrement du plafond d'un théâtre à Londres: Les fortes pluies peut-être à l'origine de l'accident

avec AFP

— 

Les abords du théâtre Apollo, où une partie du toit s'est effondrée, à Londres (Grande-Bretagne), le 19 décembre 2013.
Les abords du théâtre Apollo, où une partie du toit s'est effondrée, à Londres (Grande-Bretagne), le 19 décembre 2013. — TDAA/ZDS/WENN.COM/SIPA

Une enquête était en cours ce vendredi pour déterminer les causes du spectaculaire effondrement, en pleine représentation, sur les spectateurs, du plafond de l'Apollo Theatre datant de 1901, faisant 76 blessés dont sept graves, un accident qui aurait pu avoir des conséquences bien plus dramatiques encore.

Les fortes pluies qui se sont abattues jeudi soir sur Londres étaient considérées comme une cause possible de l'effondrement.

Les météorologues ont confirmé qu'il y avait eu jeudi soir entre 19h et 20h, peu avant l'accident qui a eu lieu vers 20h15, des pluies particulièrement intenses représentant près de 14,5% du niveau mensuel moyen de précipitations sur Londres.

Un inspecteur du Westminster City Council (WCC), qui gère les théâtres anciens, a effectué une inspection de la structure du bâtiment pendant la nuit et a jugé que «le toit du théâtre était sûr» et ne présentait pas de risques d'effondrement, a indiqué l'organisme public dans un communiqué.

«Nous n'allons pas connaître les causes de l'accident tant que les investigations ne seront pas terminées», a déclaré Nickie Aiken du WCC.

«Incident isolé»

«Cela semble être un incident isolé, mais nous allons continuer de travailler avec les théâtres toute la journée pour nous assurer que toutes les mesures de sécurité sont en place», a-t-elle ajouté avec le souci de rassurer le public en cette période précédent Noël où l'affluence est particulièrement élevée.

«Les théâtres historiques sont tenus de se soumettre à des contrôles de sécurité rigoureux du toit tous les trois ans», a-t-elle également précisé.

«Pour le moment, nous savons qu'un certain nombre d'éléments de maçonnerie sont tombés du plafond», a, de son côté, indiqué Paul Rickett, en charge de l'enquête pour Scotland Yard.

Selon les pompiers, le faux plafond s'est détaché en morceaux sur une superficie de 10 X 10 mètres. Vendredi matin, les services de secours ont diffusé une photo montrant les rangées de sièges en feutrine rouge couverts de gravats et de morceaux de poutres.

Pas de morts parmi les 720 personnes présentes

Le théâtre est désormais fermé et sécurisé par un cordon de sécurité et les recherches à l'intérieur du bâtiment «sont terminées», ont précisé les pompiers.

Les services de secours ont précisé avoir traité 76 patients parmi lesquels 58 ont été transportés dans quatre hôpitaux de la capitale britannique. Sept d'entre eux ont été plus sérieusement atteints, mais le pronostic vital n'est pas engagé, selon les services d'urgence.

Plusieurs de ces blessés ont été vus choqués, titubant, la tête bandée, tandis que la police installait un cordon de sécurité dans le quartier qui compte de nombreux théâtres, restaurants et boîtes de nuit.

Nombre de spectateurs ont d'abord cru que les craquements qu'ils entendaient faisaient partie de la mise en scène de cette pièce de théâtre extrêmement populaire, «The Curious Incident Of The Dog in the Night-time» (Le bizarre incident du chien pendant la nuit) adapté d'un best-seller, et qui raconte le monde à travers le regard d'un enfant autiste.

«Peut-être dix minutes après le début de la pièce, nous avons entendu un bruit répétitif, nous pensions que c'était la pluie. Puis il y a eu un craquement et soudain c'est devenu plus fort et puis ça s'est effondré», a raconté à l'AFP Desmond Thomas, âgé de 18 ans.

Il y avait 720 personnes sur quatre niveaux dans ce théâtre construit en 1901 dans le quartier de Soho, temple de la vie nocturne de Londres