Madagascar: Jour J pour les élections présidentielle et législatives

MONDE Les Malgaches ont commencé à voter ce vendredi pour plusieurs élections majeures...

avec AFP

— 

Les Malgaches ont commencé à voter vendredi pour le second tour de l'élection présidentielle et des législatives qui doivent permettre de sortir le pays de la grave crise dans laquelle il est plongé depuis le renversement du président Marc Ravalomanana par Andry Rajoelina en 2009.
Les Malgaches ont commencé à voter vendredi pour le second tour de l'élection présidentielle et des législatives qui doivent permettre de sortir le pays de la grave crise dans laquelle il est plongé depuis le renversement du président Marc Ravalomanana par Andry Rajoelina en 2009. — Alexander Joe AFP

Les Malgaches ont commencé à voter vendredi pour le second tour de l'élection présidentielle et des législatives qui doivent permettre de sortir le pays de la grave crise dans laquelle il est plongé depuis le renversement du président Marc Ravalomanana par Andry Rajoelina en 2009.

Ni M. Ravalomanana, ni Andry Rajoelina n'ont pu se présenter, la communauté internationale craignant des troubles. Mais ils s'affrontent par candidats interposés, le médecin (et ancien ministre de la Santé) Robinson Jean Louis pour l'un, et le comptable (et ancien ministre des Finances) Hery Rajaonarimampianina pour l'autre.

Crainte de fraudes

Plus de 7,9 millions d'électeurs malgaches doivent également désigner 151 députés. Les 20.001 bureaux de vote du pays, ouverts dès 06H00 (03H00 GMT), doivent fermer à 17H00 (14H00 GMT), et peut-être plus tard s'il y a trop de monde. La journée, qui s'annonce pluvieuse, a été déclarée fériée pour cette double élection, présidentielle et législative.

Le scrutin est pour beaucoup l'indispensable premier pas qui permettra de sortir de la grave crise politique, économique et sociale dans laquelle Madagascar, mise au ban des nations, est plongé depuis l'éviction de Marc Ravalomanana. Plus de neuf habitants sur dix vivent désormais avec moins de 2 dollars par jour, selon la Banque mondiale.

Les premières tendances devraient se dessiner ce week-end. Faute de sondages, il est difficile de connaître les véritables aspirations des électeurs, qui ont voté à plus de 50% pour des candidats issus du camp Rajoelina au premier tour en octobre. Les partisans de MM. Ravalomanana et Jean Louis ne cessent de répéter qu'ils craignent des fraudes. Ils ont déjà affirmé que des bulletins précochés en faveur d'Hery Rajaonarimampianina avaient été découverts dans le sud du pays.