Italie: Un tueur en série s'évade pendant une permission

MONDE Bartolomeo Gagliano, qui a passé la majeure partie de sa vie en prison depuis 30 ans, est recherché dans toute l’Italie depuis sa nouvelle évasion...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Google map de Gênes, en Italie.
Google map de Gênes, en Italie. — Capture d'écran 20 Minutes

L’Italie est en émoi depuis l’évasion du tueur en série Bartolomeo Gagliano, surnommé «le monstre de la Saint Valentin». L’homme, un psychopathe de 54 ans, s’est évadé mercredi durant une permission à Gênes, dans le nord du pays, rapporte le Corriere della Sera. «Nous ne savions pas qu’il avait des précédents pénaux» de tueur en série, a tenté de se justifier le directeur de la prison Salvatore Mazzeo dans une interview à Primocanale. Nous avons évalué Bartolomeo Gagliano selon sa dernière condamnation, en 2006, pour vol.»

Mercredi aux aurores, Bartolomeo Gagliano arrête un boulanger à Savone (Ligurie), en le menaçant avec une arme à feu, et lui intime l’ordre de le ramener à Gênes, où il doit retourner en prison avant 9h. Après une heure de route, arrivé Gênes, l’homme délaisse son otage et prend la fuite à bord d’une Fiat panda verte. Depuis, plus aucune trace. Toutes les polices du pays sont désormais chargées de retrouver l’homme.

Bartolomeo Gagliano, reconnu comme malade mental, a été condamné pour les homicides de deux prostituées et d’un travesti entre 1981 et 1989, ainsi que pour tentative de meurtre. Depuis, l’homme est abonné aux évasions, séquestrations, vols avec violence et extorsions. Son dernier délit, en mai 2005, est le braquage de la Poste de Savone, pour lequel il a été condamné à trois ans et demi de prison.