Le spectre de Jack l’Eventreur rôde en Angleterre

C.F. (avec AFP)

— 

Un air de déjà vu. La police britannique est en alerte après la découverte en huit jours de trois corps de prostituées tuées à proximité d'Ipswich (est de l’Angleterre) et la disparition de deux autres depuis plusieurs jours. Une affaire qui laisse craindre l'existence d'un tueur en série et qui n’est pas sans rappeler les méthodes d’un certain Jack l’Eventreur, dont les meurtres de prostituées irrésolus avaient défrayé la chronique au 19e siècle.


Similitudes
Les trois crimes actuels présentent des «similitudes évidentes», selon la West Suffolk Police en charge de l’enquête. Deux des trois prostituées, âgées entre 19 et 25 ans, ont été retrouvées les 7 et 8 décembre nues dans un ruisseau et un étang. Elles avaient disparu depuis un mois environ (14 novembre et 30 octobre). Le corps de la troisième prostituée, dont l'identité n'a pas encore été formellement établie par la police, a été découvert par un automobiliste près d'un bois dimanche après-midi à Nacton, au sud-est d'Ipswich. Sans plus de précisions. L’autopsie des deux premières femmes n'a révélé aucune trace d’agression sexuelle.

Ne pas sortir seule
La police a recommandé aux femmes de la ville ainsi qu’aux prostituées du secteur ainsi de ne pas rester dans les rues. Ces dernières sont terrorisées. La commissaire adjointe Jacqui Cheer leur a donné son numéro de portable afin qu’elles lui signalent n’importe quel détail qui puisse faire avancer l’enquête.




Jack l’Eventreur (Jack the Ripper) avait assassiné sauvagement cinq prostituées, issues de milieux pauvres, dans le quartier de Whitechapel, à Londres en 1888. Aujourd’hui, le mystère reste entier sur l'identité et les mobiles du tueur…ou des tueurs. L’affaire a inspiré de nombreux auteurs et cinéastes, dont l’écrivain Patricia Cornwell (Jack l’Eventreur : affaire classée, portrait d’un tueur, éd. Poche) et les réalisateurs Albert et Allen Hughes (From Hell , en 2001, inspiré de la BD du même nom).