Nelson Mandela inhumé à Qunu parmi les siens

A.-L.B. avec agences

— 

Le militant anti-apartheid Ahmed Kathrada durant le service funéraire en mémoire de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, le 15 décembre 2013 à Qunu, en Afrique du Sud.
Le militant anti-apartheid Ahmed Kathrada durant le service funéraire en mémoire de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, le 15 décembre 2013 à Qunu, en Afrique du Sud. — Odd Andersen/AP/SIPA
>> Ce live est désormais terminé, merci de l'avoir suivi sur 20 Minutes.

12h15: Les caméras se sont ensuite éteintes pour laisser place aux rites religieux et traditionnels, en présence d'invités triés sur le volet.

12h11: Le président sud-africain Jacob Zuma s'est levé quand le cercueil de son illustre prédécesseur est descendu dans la tombe.
Sa veuve Graça Machel et son ex-femme Winnie Mandela sont en revanche restées assises, sous une tente blanche dressée pour l'occasion.
Des hélicoptères militaires et des avions de combat ont survolé le site pendant la mise en terre, et des coups de canons ont été tirés.
Les caméras de télévision, qui avaient suivi le dernier hommage au héros de la lutte anti-apartheid dans la matinée, ont pu suivre son cercueil jusqu'au carré familial à quelques centaines de mètres.
Conformément aux souhaits de la famille, elles se sont détournées au moment de la mise en terre alors que passaient avions et hélicoptères et sont revenues quelques secondes plus tard sur l'emplacement, désormais vide, où se tenait juste avant le cercueil du premier président noir du pays.

12h09: Nelson Mandela a été inhumé auprès de ses proches sur sa propriété de Qunu (sud), le village de son enfance, avec les honneurs militaires.

10h09: Le président sud-africain Jacob Zuma a demandé dimanche à ses compatriotes de «faire vivre l'héritage» de Mandela.
«Ton long chemin vers la liberté s'est achevé, au sens physique du terme. Mais notre propre voyage continue. Nous devons continuer à construire la société pour laquelle tu as travaillé. Nous devons faire vivre l'héritage», a déclaré le chef de l'Etat, s'adressant au défunt pendant la cérémonie d'obsèques.
«L'Afrique du Sud va continuer à grandir, parce que nous ne pouvons pas te décevoir», a-t-il lancé à son illustre prédécesseur.
«Nous promettons aujourd'hui de continuer à promouvoir la tolérance et une société multiraciale dans notre pays, et de construire une Afrique du Sud qui appartienne vraiment à tous», a dit Jacob Zuma.
 
10h03: L'enterrement de Nelson Mandela met un point final à dix jours de deuil et d'hommages
Dix jours d'hommage à celui qui a réussi le «miracle sud-africain»: la fin de l'apartheid sans plonger son pays dans la guerre civile. Le crédit de Mandela, déjà énorme auprès de la population noire qu'il a libérée, avait encore grandi lors de sa présidence (1994-1999) placée sous le signe du pardon envers la minorité blanche.

10h02: Témoignages des badauds à Qunu
Dès l'aube aux portes de la propriété de Mandela, dont tous les accès routiers sont coupés depuis plusieurs jours, des résidents de Qunu s'étaient rassemblés, espérant pouvoir se glisser à l'intérieur. «Je suis là depuis hier soir, j'ai dormi à l'arrière d'un pick-up», a déclaré Nomvula Luphondo, un enseignant de 44 ans. «Peut-être qu'ils vont me laisser entrer ? Ce serait bien de pouvoir lui dire au revoir».
D'autres se résignent à rester à l'écart. «Si la famille le ressent comme cela, qui sommes nous pour dire quelque chose ? C'est leur corps, leur Mandela, à eux de décider. Qu'il ait été chef de l'Etat ou pas», estime Gugulethu Gxumisa, 19 ans.

10h00: Déroulé de l'inhumation de Nelson Mandela
Seules 450 personnes doivent assister à l'inhumation, dans un coin du domaine familial, où sont déjà enterrés les parents et trois des enfants de Nelson Mandela. La mise en terre sera dirigée par des chefs du clan Thembu, une branche de l'ethnie xhosa. Un boeuf devait être sacrifié pour contenter les esprits des ancêtres et s'assurer qu'ils réservent un bon accueil au père de la Nation arc-en-ciel.
Ce sont des anciens du clan, également, qui ont veillé le corps dans la nuit. Ce sont eux aussi qui devaient communiquer avec les ancêtres lors des rituels depuis samedi, afin d'apaiser l'esprit du défunt.
 
9h58: Ce dimanche, la famille de Nelson Mandela a souhaité le mettre en terre à l'écart des médias.
Privée de son patriarche pendant ses 27 ans de prison, obligée de le partager ensuite avec la nation puis le monde entier, la famille souhaite se réapproprier l'ancien président pour un dernier adieu.

9h55: Quelques personnalités étrangères, le prince Charles, les anciens Premiers ministres français Lionel Jospin et Alain Juppé
Figurait aussi l'entrepreneur britannique Richard Branson dans l'assemblée, où les Sud-Africains dominaient nettement.

9h52: Des dirigeants africains appelés au pupitre sont sortis des hommages convenus...
La présidente du Malawi Joyce Banda évoquant notamment la manière dont «tout le monde tombait amoureux de Mandela», sous les applaudissements de l'assemblée.

9h48: L'une des petites-filles du défunt, Nandi Mandela, a détendu l'atmosphère de la cérémonie
Nandi Mandela est revenue sur les qualités de conteur de son «tatamkhulu» (grand-père). «Il préférait les histoires qui lui permettaient de se moquer de lui-même», a-t-elle rappelé, mais il était «aussi un grand-père strict, attaché à la discipline, qui nous préparait à la vie.»
«Tu vas nous manquer Tatamkhulu. Ta voix sévère quand tu n'étais pas content de nous va nous manquer. Ton rire va nous manquer...»

9h46: Le vieil ami et camarade de lutte Ahmed Kathrada rend un hommage sensible à Mandela
Durant la cérémonie, Ahmed Kathrada n'a pas tardé à faire jaillir la personnalité unique du héros de la lutte anti-apartheid, un géant chaleureux et accessible, évoquant «son amour, sa simplicité, son humilité, son courage...»
«J'avais vu à l'hôpital un homme impuissant et réduit à l'ombre de lui-même et l'inévitable s'est produit», a-t-il noté d'une voix chevrotante. «Ma vie est face à un vide et je ne sais plus vers qui me tourner.»

9h42: 4.500 invités pour les funérailles de Mandela
4.500 invités ont été conviés aux funérailles de Nelson Mandela ce dimanche. Coups de canon, escorte militaire, hymnes religieux, choeurs d'enfants, 95 cierges (autant que le nombre d'années de sa vie): toute la pompe due à un homme d'Etat de sa stature a été déployée pour ces funérailles. 

9h40: Le dernier hommage à Nelson Mandela, dimanche lors des funérailles d'Etat dons son village d'enfance, Qunu (sud), mêle la solennité digne de ce héros mondial et l'émotion de ses proches.

Après dix jours de deuil national et une série d'hommages en Afrique du Sud et dans le monde, une dernière cérémonie officielle se tient ce dimanche matin dans le petit village rural Qunu, dans le sud-est du pays, où Nelson Mandela doit être inhumé en milieu de journée dans l'intimité familiale.

Seules 450 personnes, des proches, doivent assister à l'inhumation, dans un coin du domaine familial, où sont déjà enterrés les parents et trois des enfants de Nelson Mandela.

>> Suivez sur 20 Minutes les temps forts de cette dernière journée d'hommage.