VIDEO. Poutine continue de vouloir séduire les Ukrainiens

MONDE Alors que l'Ukraine s'enfonce dans la crise pour la quatrième semaine...

© 2013 AFP

— 

Le président russe Vladimir Poutine a fait miroiter jeudi les avantages économiques d'un rapprochement avec Moscou à l'Ukraine, où les opposants favorables à l'UE ont entamé leur quatrième semaine de contestation après la volte-face du pouvoir sur l'intégration européenne.
Le président russe Vladimir Poutine a fait miroiter jeudi les avantages économiques d'un rapprochement avec Moscou à l'Ukraine, où les opposants favorables à l'UE ont entamé leur quatrième semaine de contestation après la volte-face du pouvoir sur l'intégration européenne. — Konstantin Chernichkin AFP

Le bras de fer continue. Alors que le Parlement européen a demandé à l'UE de mettre en place une médiation en Ukraine, la Russie prend jeudi de nouvelles initiatives pour garder Kiev dans son giron.

Vladimir Poutine a en effet fait miroiter jeudi les avantages économiques d'un rapprochement avec Moscou à l'Ukraine où les opposants pro-européens ont entamé leur quatrième semaine de contestation après la volte-face du régime sur l'intégration européenne.

La mobilisation sans précédent en Ukraine a été déclenchée par le refus des autorités de signer un accord d'association avec l'Union européenne fin novembre, au profit d'un rapprochement avec la Russie. La contestation a pris une ampleur sans précédent après la répression contre des manifestants le 30 novembre.

 

«Intérêts économiques réels»

Alors que l'Europe et surtout les Etats-Unis se sont solidarisés avec l'opposition ukrainienne- Washington évoquant même la possibilité de sanctions contre le régime-, le président russe a souligné jeudi que la porte de l'Union douanière menée par Moscou restait ouverte pour l'Ukraine et que ce projet d'intégration était préférable pour Kiev.

«Nous n'imposons rien à personne, mais si nos amis le souhaitent, nous sommes prêts à poursuivre le travail en commun» sur la participation de l'Ukraine à l'Union douanière qui unit pour l'instant Russie, Bélarus et Kazakhstan, a déclaréVladimir Poutine. «Notre projet d'intégration est fondé sur un principe d'égalité et sur des intérêts économiques réels», a-t-il ajouté.

Les manifestants toujours mobilisés

Accusée par les Occidentaux de s'être livrée à des pressions économiques et une intimidation «inacceptables», la Russie a joué un rôle décisif pour dissuader l'Ukraine, en grave crise économique, de l'association avec l'Union européenne. A Kiev, les manifestants pro-européens étaient déterminés jeudi à rester sur la place de l'Indépendance après un assaut avorté la veille des troupes anti-émeutes contre leur camp installé dans le centre de Kiev.

Les troupes anti-émeutes ont tenté dans la nuit de mardi à mercredi de disperser les manifestants sur la place de l'Indépendance au moment même où les représentants de l'UE et des Etats-Unis se trouvaient à Kiev pour tenter de trouver une solution à la crise avec les autorités ukrainiennes.