Centrafrique: Le désarmement des milices par les soldats français a débuté malgré des échanges de tirs

MONDE Qui n'ont semble-t-il pas fait de blessés parmi les Français...

M.P. avec AFP

— 

Des soldats français à Bangui, en Centrafrique, le 8 décembre 2013.
Des soldats français à Bangui, en Centrafrique, le 8 décembre 2013. — S. KAMBOU / AFP

Des échanges de tirs ont éclaté lundi en fin de matinée près de l'aéroport de Bangui entre des hommes armés et des soldats français chargés de désarmer les milices en Centrafrique, ont constaté des photographes de l'AFP.

«Les choses se passent plutôt bien»

Ces tirs ont cessé après quelques minutes selon ces photographes, qui n'ont pas vu de militaires français atteints lors de la fusillade. Ces incidents ont éclaté au premier jour de l'opération de désarmement promise par la France pour rétablir la sécurité en Centrafrique, mais n'ont pas empêché le début de cette opération.

A Paris, l'état-major des armées a affirmé que les soldats avaient commencé leur mission et que «les choses se passent plutôt bien».